Burkina : Salif Diallo élu président de l’Assemblée nationale

70 7

Le nouveau président de la nouvelle Assemblée nationale du Burkina et qui est chargé de conduire la Ve législative est Salif Diallo.

En lice avec Adama Sosso de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Salif Diallo a obtenu la majorité des voix des 125 députés (78 voix pour lui contre 43 pour son adversaire et 4 bulletins nuls) dont le mandat a été validé ce 30 décembre 2015 sur le site du Conseil national de la transition, désormais siège de la Ve Législature.

Salif Diallo n’est pas un inconnu du paysage politique burkinabè.  Né le  à Ouahigouya dans la province du Yatenga,  il a été ministre dans le gouvernement de l’ancien président  Blaise Compaoré durant les années 1990 et 2000, (Ministre de l’emploi, du travail et de la sécurité sociale; ministre de l’environnement et de l’eau et enfin ministre de l’agriculture) puis ambassadeur en Autriche en 2008. Depuis janvier 2014, il est membre fondateur du Mouvement du Peuple pour le Progrès et son premier Vice-Président chargé de l’orientation politique.

Il a démissionné du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en janvier 2014 avec Roch Marc Christian Kaboré, Simon Compaoré et plusieurs barons du parti pour  créer le MPP et rejoindre l’opposition dirigée par Zéphirin Diabré pour lutter contre la tentative de modification de la constitution par Blaise Compaoré.

Salif Diallo est donc le nouveau Président de l’Assemblée nationale burkinabè pour les cinq prochaines années à venir.

>>>> Lire aussi : Salif Diallo : « Nous ne devons pas faillir »

Abdou ZOURE avec Yannick SAWADOGO

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre