Échange culturel Burkina – États Unis: Youth Empowerment forme des futures leaders pour le Burkina

260 0

Ils sont jeunes et ambitieux. Ils se préparent dès aujourd’hui à être les leaders du Burkina de demain. Ceux là, ce sont des élèves des lycées et collèges de Ouagadougou formés dans le cadre du projet Youth Emporwerment de l’Amical des Bénéficiaires du programme d’Echange Culture entre les Etats-Unis et le Burkina Faso.


Youth Empowerment vise à inculquer à plus de 70 élèves de la ville de Ouagadougou des notions de leadership. Ces élèves sont les futurs bâtisseurs du Burkina et doivent donc participer au développement de leurs communautés. Arborant les uniformes de leurs établissements respectifs, les élèves bénéficiaires de cette première formation ont d’abord posé un acte symbolique: débarrasser le parc Bangre wéogo de ses ordures. Après cet acte écocitoyen, ils ont prêté une oreille attentive au président de l’Amical des Bénéficiaires du programme d’Echange Culturel entre les États-Unis et le Burkina Faso Ouezzin Louis Oulon. Celui-ci les a entretenu sur le civisme. Pour le président de l’ABPEC/US-BF, le monde traverse certes une crise de civisme caractérisée par la montée de la violence et de l’individualisme, mais les élèves doivent se départir des comportements violents et toujours être des exemples parmi leurs camarades et dans leurs communautés.

Si les scolaires ont pu prendre part à cette activité, c’est bien grâce à Claudine Zongo qui a initié un projet destiné aux jeunes et qui est soutenu par les États-Unis avec la somme de 5000 dollars soit environ 2.500.000FCFA. Dénommée Youth Emporwent ou renforcement du leadership, le projet ambitionne de faire de la jeunesse burkinabè, des leaders qui vont participer au développement de leurs communautés. On peut déjà dire que Youth Emporwent est bien parti pour réussir au regard de l’expertise qui l’accompagne. En effet, les membres de l’ABPEC/US-BF qui regroupe 800 anciens étudiants burkinabè des Etats-Unis, prêtent main forte à la responsable. Les lycées et collèges qui n’ont pas encore bénéficié du programme n’ont pas à rougir. La deuxième phase, c’est dans deux semaines et va concerner d’autres établissements du Burkina.

Crédit photos: IRD

Laurentine Bayala

Burkina 24

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre