Le poids du Serment de Daniel Kolo Sanou pour un dialogue interreligieux.

177 0

Le Poids du Serment le dernier film de Daniel Kolo Sanou est désormais présent dans les salles de cinéma. La sortie officielle de ce film a eu lieu le vendredi 17 juin 2011 au Ciné Nerwaya de Ouagadougou.

 

Daniel-Kollo-Sanou_Le-poids du serment
Daniel-Kollo-Sanou_Le-poids du serment

 

 

 

Après « Tasuma » sorti en 2004 et prix spécial du jury au Festival Internationale du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) 2003, Daniel Kollo Sanou vient de mettre à la disposition des salles de cinéma burkinabè « Le Poids du serment », une fiction de 90 minutes. Ce film raconte l’histoire de deux membres d’une confrérie de chasseurs à savoir les dozos Nyama et Sibiri. Après leur initiation aux secrets de la confrérie les deux vont ensembles à la chasse comme le veut la tradition. Sibiri est amoureux de la femme de son amie Nyaman, précipite celui-ci au fond d’un puits et court annoncer la mort de ce dernier au village. Nyama, réussie à sortir du puits perdu et est recueilli par une mission évangélique qui le soigne et le converti à leur religion. Lors d’une sortie d’évangélisation dans son village, il est ramené dans son village. Nyaman retrouve la mort mais se trouve  confronter à faire un choix entre la religion traditionnelle à savoir celle des Dozos et celle occidentale représenté par l’église évangélique.

Le poids du Serment jette un regard introspectif sur les cas de conscience lorsque les adeptes d’une religion traditionnelle s voient solliciter par des religions révélées prétendant détenir l’exclusivité du salut des âmes et de la vérité divine ?

Pour réaliser ce film, Daniel Kollo Sanou a fait appel des comédiens tels que l’Ivoirien Etrany Norbert Yao, les Burkinabè Serges Henry, Abdoulaye Komboudri dit Fils de l’homme, Bintou Sombién Fousséni Cissoko, Mamadou Zerbo, André Bougouma, Judith Traoré, Konomba Traoré etc. La réalisation du film a durée un mois. Le poids du serment à été produit par les Films du Mogho (France) et Clapafrik (Burkina Faso). Maitre Fréderic Titinga Pacéré à parrainé la sortie de film. Pour lui, ce film interpelle les africains sur certaines pratiques néfastes des différentes religions et appelle à la tolérance religieuse. « Nous voyons dans des pays ou des musulmans vont brûler des églises et des chrétiens qui vont brûlés des mosquées. Pourtant, les trois religions révélées se font la guerre alors qu’elles ont tous un même ancêtre Abraham ». Certains spécialistes voient en ce film, l’histoire d’Abel et Caïn.

Le Poids du Serment à reçu le prix du meilleur montage au FESPACO 2011, le prix du jury jeune du Festival de cinéma d’Afrique d’Angers, le Prix du festival d’Innsbruck en Autriche.

Daniel Kollo Sanou laisse ce film à l’appréciation du public au Ciné Nerwaya et au Ciné Burkina, avant de s’attaquer à son prochain film sur la sécurité.

Boukari Ouédrago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre