Sénégal, une journée de manifestations pour faire reculer Wade

151 0

Le Sénégal aura vécu ce jeudi 23 juin l’une des mobilisations les plus importantes depuis la question controversée de la candidature de Wade jusqu’à ce projet de réforme constitutionnelle.

Il a fallu une journée de forte mobilisation violemment réprimée pour que le président Wade retire entièrement son projet. Un projet de révision constitutionnelle visant à instaurer l’élection d’un président et de son vice-président à 25% seulement des voix au premier tour. Ce projet de loi, les opposants et des organisations de la société civile l’ont dénoncé depuis son annonce. Beaucoup ont trop tôt perçu la volonté du président Wade d’ouvrir à son fils une voie vers la présidence ou de lui assurer une réélection à seulement 25% des voix , des  qui ressemblent fort à la vérité, rien d’autre ne pouvant justifier un tel projet. Surtout pas le renforcement de la démocratie.Image afp.com/Moussa Sow

Mais déjà et malgré ce recul, le sentiment anti-Wade se radicalise, comme l’indiquaient les pancartes de certains manifestants et comme on peut le constater dans les forums en ligne: “Wade dégage”, une version sénégalaise du refrain qui accompagnait les manifestants tunisiens et égyptiens il y a quelques mois au printemps arabe. Parmi les radicaux, les rappeurs du mouvement ” Y en a marre”, populaires au sein de la jeunesse sénégalaise. Cette mobilisation des Sénégalais, au-delà d’une victoire immédiate, a sonné l’alerte pour tous les défenseurs de la démocratie dans les pays où des projets controversés de réformes ont vu ou verront le jour.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre