Le business récupère la crise ivoirienne

146 0

Maquis "Le Bunker"

La crise ivoirienne née de l’élection présidentielle a fait la une de la presse. Des mots fréquemment utilisés pendant cette période servent aujourd’hui au Burkina, de nom de baptême à des débits de boissons. Et ça marche.

La nuit tombe à Ouagadougou, et comme d’habitude, les artères de la ville sont bondés de monde. A l’avenue des Tengsoaba communément appelée « la Circulaire », le vrombissement des motocyclettes accompagné des klaxons des voitures, meuble cette journée qui s’achève. Juste  à côté du bitume, une pancarte affiche le mot suivant : « Le Bunker ». C’est le nouveau nom d’un débit de boisson devenu le lieu de détente par excellence des « maquisards ». Il fait allusion au Bunker dans lequel était terré l’ex-président Laurent koudou Gbagbo et ses proches. Ce débit de boisson qui peinait à trouver quelques clients ne désemplit plus. Selon un riverain, les clients font la queue pour se faire servir surtout le week-end.  Ce nom a  donc permis de faire monter la côte de popularité du « maquis ». Pas besoin de rappeler que  quand l’affluence est à son comble, c’est le propriétaire qui se frotte les mains. La crise ivoirienne alimente l’imagination de plus d’un burkinabè en quête de stratégie nouvelle, pour accroitre son chiffre d’affaire.

D’autres « maquis » de la ville portent des noms dérivés de la crise ivoirienne. Il s’agit par exemple du maquis « Hôtel du golf » situé au secteur 28 dans le quartier Zone1. Deux autres débits de boissons  de la ville de Ouagadougo portent le même nom.

Pour terminer, un marché de la ville de Koudougou (ville située à l’ouest du Burkina) s’appelle désormais « Gbagbo  Yaar ». Littéralement traduit, ce terme signifie « le marché de Gbagbo ».  La crise ivoirienne a connu son dénouement, mais ses mots font désormais partie du quotidien des Burkinabé.

Laurentine BAYALA_Burkina 24

 

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre