Saison cotonnière 2011-2012: Des paysans en colère saccagent des champs de coton

128 0

Des centaines de paysans des régions cotonnières de N’Dorola et de Boromo ont décidé de ne pas cultiver du coton cette année, à cause du prix élevé des intrants et du prix d’achat du kilogramme de coton qu’ils estiment bas.

Les producteurs de Morolaba, village situé à quelques 100 km de Bobo-Dioulasso, estiment que leurs revendications n’ont pas été satisfaites. Ils ont pour ainsi détruit des plants de coton qui ont déjà poussé.

A Boromo, une autre localité des environs, des centaines de producteurs de coton armés de coupe-coupe, ont marché pour réclamer la libération de leurs camarades, arrêtés pour avoir détruit des champs de coton.

Ces derniers mois, les paysans burkinabè ont manifesté dans plusieurs localités, pour exiger des autorités la baisse du prix des engrais et l’augmentation du prix d’achat du kilogramme de coton.

Ces revendications avaient été satisfaites en partie, avec notamment une baisse de 1000 FCFA du prix du sac de 50 kg d’intrant, a rappelé Karim Traoré, président de l’Union nationale de producteurs de coton. « Il y avait toujours des zones qui n’avaient toujours pas accepté la production, et qui revendiquaient toujours la baisse du prix des intrants et la hausse du prix du coton », a-t-il souligné.

Face à ce mécontentement généralisé des producteurs, le gouvernement a nommé le 23 juin à la tête de la Société des fibres et textiles (SOFITEX), un nouveau directeur général, Jean-Paul Sawadogo, en remplacement de Célestin Tiendrébéogo qui a dirigé la société 16 années durant.

“Vos revendications sont justifiées, c’est pourquoi elles sont étudiées par le gouvernement. La SOFITEX et vous avez des intérêts communs. Il faut que vous produisez d’abord le coton pour que nous puissions dialoguer”, a préconisé le nouveau directeur de la SOFITEX Jean-Paul Sawadogo, s’adressant aux paysans.

 

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre