Sud-Soudan: Le Burkina Faso reconnait le nouvel Etat africain

230 0

Ce samedi 9 juillet 2011 voyait la naissance du 193ème Etat du monde, le Sud-Soudan. Par une déclaration datée du 10 juillet 2011, le gouvernement burkinabè reconnait le 54ème Etat indépendant de l’Afrique.

«Le Gouvernement du Burkina Faso:
-Conscient de la responsabilité qu’assume le Burkina Faso en tant qu’Etat membre de l’Union Africaine et de l’Organisation des Nations Unies ;
-Profondément attaché aux idéaux de paix, aux principes de coopération entre les Nations et de respect des droits fondamentaux de la personne humaine, tels que proclamés dans les instruments internationaux pertinents, en particulier l’Acte Constitutif de l’Union Africaine, la Charte des Nations Unies et la Déclaration universelle des droits de l’Homme ;
-Réaffirmant l’importance de l’égalité entre les peuples et de leur droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes ;
-Prenant acte des résultats du Référendum organisé en janvier 2011 et du choix exprimé à cette occasion par le Peuple du Sud-Soudan en faveur de l’autonomie et de l’indépendance du pays ;
-Se référant à la Déclaration solennelle de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine sur le Soudan, adoptée lors de sa 16ème session tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier 2011, ainsi qu’à la décision de la Conférence sur le processus d’indépendance du Sud-Soudan, adoptée lors de sa 17ème session tenue à Malabo, Guinée Equatoriale, du 30 juin au 1er juillet 2011 ;
1. Salue la mise en œuvre, par les Parties signataires, de l’Accord de paix (Comprehensive Peace Agreement) qui a permis la proclamation de l’indépendance de l’Etat du Sud-Soudan le 9 juillet 2011 et félicite les Autorités et le Peuple sud-soudanais pour leur accession pacifique à la souveraineté internationale.
2. Déclare solennellement reconnaître l’Etat du Sud-Soudan comme un Etat souverain et indépendant ;
3. Exprime sa disponibilité à entretenir avec le nouvel Etat des relations d’amitié et de coopération fondées sur les principes de respect mutuel, de l’égalité entre les peuples et les Nations, de leur droit à disposer d’eux-mêmes et de la non ingérence dans les affaires intérieures ;
4. Assure les Autorités et le Peuple sud-soudanais du soutien des Autorités et du Peuple Burkinabè dans leur quête d’un Etat démocratique et prospère, vivant en paix avec les autres Etats africains, en particulier la République du Soudan.»

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre