Le Burkina Faso soutient la BOAD comme Agence d’exécution du Fonds vert pour le climat

580 0

Les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest- africaine (UEMOA) étaient en atelier régional sur le montage de projets d’adaptation/atténuation aux changements climatiques, hier mercredi à Lomé au Togo. Au cours de cet atelier, le Burkina Faso et trois pays de l’Afrique centrale, le Burundi, le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC), ont exhorté à une “implication forte” de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) dans les négociations sur le Fonds vert pour le climat “en vue de son positionnement comme Agence d’exécution” de ce fonds.

Ces pays ont notamment recommandé le partage d’expérience en matière de montage et financement sur les projets adaptation/atténuation dans la sous-région et l’identification rapide des opportunités de financement des projets MDP et adaptation/atténuation par la Boad.

Ils relèvent la nécessité de mobiliser des sources de financement auprès du Fond pour l’environnement mondial (FEM) et l’élargissement de la coopération de la BOAD avec le FEM à tous les domaines de compétences de cette organisation.

La BOAD est l’institution financière de l’UEMOA et est accréditée comme observateur à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques depuis décembre 2010 et comme Entité régionale d’implémentation du Fonds d’adaptation en juin 2011.



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *