Il y a aussi une UFC au Burkina !

617 0

 

Les élus des partis politiques à l’assemblée nationale en 2010

 

Les premiers cris d’un nouveau parti politique viennent de retentir dans le paysage politique du Burkina Faso. L’Union des forces centristes (UFC) vient de naître et entend faire de la résolution des problèmes des jeunes, son cheval de bataille.

L’UFC vient de pousser ses premiers vagissements au « Pays des hommes intègres ». Rassurez-vous,  il ne s’agit pas du parti de l’opposant togolais Gilchrist Olympio, mais plutôt de  l’Union des forces centristes de Issa Balima, qui vient d’obtenir son récépissé du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité. Son ambition, comme il faut s’y attendre, conquérir le pouvoir d’Etat.

Celui qui se tient au gouvernail se nomme Issa Balima. L’ex-conseiller de politique nationale du Front des forces sociales (FFS) a donc définitivement quitté la barque de Norbert Michel Tiendrebeogo, un des plus virulents opposants burkinabè.

Le nom de son navire ayant changé, apparemment, les convictions politiques de l’ex-président national de la jeunesse sankariste subissent également un changement de couleurs.

En effet, même si la devise  du parti « convaincants et combatifs, nous vaincrons » n’est pas loin de « la patrie ou la mort, nous vaincrons » du plus célèbre et révolutionnaire des présidents burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, les points de vue de Issa Balima se veulent résolument plus « centristes ».

Comme projet de société, la girouette du parti sera  orientée sur la prise en compte des aspirations et des préoccupations des jeunes.

Les mois, voire les années à venir détermineront si l’UFC se noiera dans le magma de l’anonymat,  comme bon nombre de la centaine de partis politiques burkinabè, ou au contraire, jouera une partition remarquable sur la scène politique du Faso.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *