4è édition des Journées de valorisation du textile Artisanal

590 0

Le travail des fileuses et des tisseuses de coton mis en valeur.

Le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Arthur Kafando  a officiellement ouvert  les portes de la 4 è édition des journées de valorisation du textile artisanal le jeudi 28 juillet 2011. Cette édition se tient à Azalaî Hôtel Indépendance de Ouagadougou.

Initiative de l’union des professionnels du textile et de l’habillement du centre (UPROTEX-HAC), les journées de valorisations du textile artisanal visent à faire découvrir aux populations non seulement les produits de la filière,  tant  au niveau national qu’international, mais aussi les  acteurs.  Cette  manifestation, comme  le relève le coordonateur d’UPROTEX-HAC Ide Mava,  s’inscrit  dans le  cadre de   la  valorisation du  patrimoine culturel national à savoir le Faso Danfani.

Le ministre de l'industrie , du commerce et de l'artisanat Arthur Kafando a officiellement ouvert ces journées

Ces journées  ont aussi pour but  de  promouvoir davantage  la valeur du tissu local, le tissé-main.  L’accent  est aussi  mis sur les acteurs de cette filière, les femmes en particulier, d’où le thème de cette édition « la gent féminine pour la promotion du textile artisanal ». Par cette thématique, UPROTEX-HAC met  la lumière sur ses membres, couturières, fileuses, teinturières et  tisseuses. C’est un véritable travail  en aval  que ces femmes réalisent en mettant en valeur le coton, note Ide Mava, coordonateur d’UPROTEX-HAC.

Ces journées de promotion du textile artisanal  font  la fierté du Burkina Faso, comme l’atteste le représentant du ministre de la culture et du tourisme, Jacques Prosper Bazié.  Elles mettent en exergue le patrimoine culturel Burkinabè comme le Faso Danfani,  déclare t-il. UPROTEX-HAC ne s’approprie pas seule,  l’idée de la valorisation du textile artisanal, elle en fait  un combat  sous régional. C’est  pourquoi, elle n’a pas hésité  un seul instant à inviter  certains professionnels du textile artisanal de la sous région, notamment ceux de l’espace UEMOA.

Rui Duarté Barros a représenté le parrain le président de la commission de l'UEMOA

Le parrain de cette édition,  le président de la commission de l’UEMOA, représenté par le commissaire chargé du département développement social  Rui Duarté  Barros, confirme que le textile artisanal est un vecteur déterminant dans le développement et occupe  une place stratégique dans la lutte contre la pauvreté. Sa contribution au produit intérieur brut est estimée à 38%  au Bénin, 35% au Burkina Faso, et 14 % au Mali.  Mais l’essentiel  de cette production est  transformé à l’extérieur de la zone.  Le commissaire Rui Duarté Barros a profité  de cette opportunité pour rassurer  les professionnels des textiles que l’UEMOA et la BOAD vont engagé des actions  fortes pour la promotion de la filière coton-textile. Ces actions viseront  à la transformation du coton-fibre et à la mise en place de conditions attractives pour les investisseurs.

Les journées de valorisation du textile artisanal  s’étaleront  sur quatre jours avec au menu des conférences débats sur le secteur  textile mais aussi par des activités  de promotion du travail des stylistes  nationaux comme étrangers, à travers un défilé de mode prévu pour le dimanche 31 juillet 2001.

Firmin OUATTARA



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *