Obama et les “Présidents de l’Espoir de la démocratie” en Afrique

348 0
Crédit photo: Galerie photos Maison Blanche USA

En dépit de la pression liée au débat sur la dette avec le Congrès américain,  le président Barack Obama a tenu à recevoir officiellement quatre présidents nouvellement élus et qui incarnent un espoir de démocratie en Afrique. A l’issue de cette rencontre du vendredi 29 juillet, le président américain a annoncé le ferme soutien de son pays aux démocraties africaines. Il a notamment promis que les Etats-Unis seraient un “partenaire inconditionnel” soutenant les pays où les droits humains sont respectés, et qui démontrent une réelle volonté de développement. M. Obama a également indiqué qu’une majorité de pays en Afrique subsaharienne embrassent de plus en plus des valeurs démocratiques.

En accueillant chaleureusement les présidents béninois Boni Yayi, guinéen Alpha Condé, nigérien Mahamadou Issoufou et ivoirien Alassane Ouattara, le président Obama a entre autres rappelé que ces présidents Africains avaient été élus lors d’élections libres et justes et qu’ils avaient fait preuve d’une persistance extraordinaire. Au cours de cette rencontre qui a duré près d’une heure d’horloge,  plusieurs sujets ont été évoqués, dont notamment ceux relatifs à l’assistance au développement économique et aux questions de sécurité. M. Obama a saisi l’opportunité pour évoquer la situation de crise alimentaire qui sévit actuellement en Afrique de l’Est, tout en souhaitant une “réponse internationale” pour l’enrayer.

Les dirigeants n’ont pas fait de déclaration à la presse à l’issue de la rencontre. Cependant, le Premier Ministre du Niger a décrété la date du  29 juillet “Journée de la Démocratie”, en souvenir de la Conférence nationale du 29 juillet 1991 qui avait institué le multipartisme après quinze ans de régime militaire. C’était également l’occasion de rebaptiser certains lieux pour marquer l’histoire du Niger. Ainsi, le Palais des congrès devient “Palais du 29 juillet” et le rond-point Kennedy (centre-ville) “Rond-point des Martyrs”, en hommage à trois étudiants tués en 1990 par la police lors d’une manifestation pour réclamer le multipartisme.

En Côte d’Ivoire, certains médias avaient déjà annoncé que cette rencontre du 29 juillet  2011 est historique, et présageait un avenir radieux avec des investissements à venir.

En outre, certains observateurs qualifient cette rencontre  de manœuvre d’intérêts. Cette incursion en politique étrangère Ouest-Africaine est notamment considérée par ces derniers comme un regard intéressé. Pour eux, les américains auraient des vues sur le potentiel minier (uranium et pétrole) du Niger.

Il importe de rappeler qu’ en début du mois de Juin, deux dirigeants de pays africains riches en pétrole, le Nigérian Goodluck Jonathan et le Gabonais Ali Bongo, avaient reçu les honneurs lors d’une réception donnée par M. Obama.

Burkina24 vous propose d’écouter un extrait de la conférence de presse animée par le président Obama à l’issue de ladite rencontre.

Obama et les démocraties émergentes

Source: service de presse de la Maison Blanche des États-Unis
Agent – B24

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre