Départ des militaires Français du Sénégal

Crédit photo: Magazine Afriscoop

En avril 2010, le Président  Sénégalais  Abdoulaye Wade avait, dans un souci de “souveraineté”, demandé à reprendre les  bases militaires françaises présentes au Sénégal. Ainsi, ce dimanche 31 juillet au Sénégal, les Forces Françaises du Cap-Vert (FFCV) ont été dissoutes, pour donner place aux Éléments Français.

A partir du 1er août 2011 donc, les Forces Françaises du Cap-Vert deviennent les Éléments Français au Sénégal. Changement de nom, mais aussi et surtout, réduction massive d’effectifs : sur 1 200 éléments, seulement 300 resteront au Sénégal. Désormais, ces quelques éléments joueront plutôt un rôle de coopération, a laissé entendre l’ancien officier de communication des FFCV.

Depuis six mois, les militaires français ont restitué au Sénégal plusieurs emprises qu’ils occupaient depuis 1974. Dorénavant, il n’y aura plus d’armement lourd stationné à Dakar. Seules deux bases resteront actives, celles de l’Arsenal de la marine et de la base aérienne de Ouakam , où les militaires présents seront essentiellement des cadres.

Source: Radio France Internationale.

Agent B24

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page