Finale de la Coupe du Faso : l’EFO veut sauver sa saison devant l’AS SONABEL

509 0

Etoile Filante de Ouagadougou à l'entrainement

La 25ème édition de la Coupe du Faso se joue ce vendredi 5 août 2001 au Stade du 4 août de Ouagadougou. Elle oppose l’Etoile Filante de Ouagadougou(EFO), recordman de la compétition, à l’AS SONABEL qui est à sa première participation.

Gagner à tout prix la 25ème édition de la Coupe du Faso pour sauver sa saison, tel est le maître mot dans le camp de l’Etoile Filante de Ouagadougou. « La reine des stades » affronte ce samedi 5 août 2011, l’AS SONABEL, en finale de cette compétition qui fait office de coupe nationale. Pour arriver à ce stade, les électriciens ont éliminé en demi-finale l’Union Sportive de la Comoé (USCO) de Banfora à Bobo Dioulasso (1#0). L’EFO pour sa part a disposé de l’Union Sportive du Yatenga (USY) de Ouahigouya, toujours dans la ville de Sya, par trois buts à zéro. Une finale qui permet aux bleu et blanc de disputer leur treizième finale tandis que l’AS SONABEL est à sa première participation à ce niveau de la compétition. Les stellistes en 12 participations ont remporté toutes les finales auxquelles ils ont participé.

Ce match est capital pour le capitaine de l’EFO Moussa Yedan et ses camarades barragistes dans la zone de Ouagadougou. Ils veulent remporter cette finale pour sauver leur saison, et décrocher une place en compétition africaine, notamment en Coupe de CAF. L’Etoile Filante de Ouagadougou n’a plus participé à une compétition africaine depuis 2008. Seydou Zerbo dit Krôl, le coach de l’EFO, avait fait de cette compétition sa priorité, le championnat étant perdu au moment où il arrivait à la tête de l’encadrement technique de cette équipe.

Les deux formations se connaissent bien pour s’être déjà affrontées à deux reprises en championnat national. Elles ont également lutté toutes les deux pour le maintien en D1 pour ce qui concerne la zone de Ouagadougou jusqu’à la dernière journée du Fasofoot. En plus, l’AS SONABEL est considérée comme l’équipe B de l’Etoile Filante de Ouagadougou au vu de la proximité entre les dirigeants des deux clubs et des échanges de joueurs entre eux. Cette finale s’apparente également à une confrontation entre le maître et l’élève. Sidiki  Diarra, alors qu’il entrainait l’Union Sportive des Forces Armées (USFA), avait comme entraineur adjoint Seydou Zerbo dit Krôl, l’actuel coach de l’EFO. Il s’agit donc de deux entraineurs qui se sont bien côtoyés. Cependant la pression demeure du côté de l’Etoile Filante de Ouagadougou alors que l’AS SONABEL, qui a assuré son maintien, voudrait chercher la cerise sur le gâteau au stade du 4 août.

Boukari Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre