Réseau électrique: Le Burkina veut être couvert à 75% d’ici 2015

529 0

Salif Lamoussa Kaboré

Contre seulement 30% actuellement, le Burkina Faso veut que son territoire national soit couvert à 75% par le réseau électrique d’ici 2015,  a annoncé hier mercredi le gouvernement. Pour ce faire, les autorités misent sur la diversification de ses sources d’approvisionnement.

Le Burkina travaille à mettre en place une politique de diversification des sources d’approvisionnement via notamment le développement des interconnexions, a déclaré devant des journalistes à Ouagadougou le ministre des Mines et de l’Energie, Salif Lamoussa Kaboré.

Il s’agit d’augmenter le taux de couverture électrique de notre pays, d’éviter les actes de délestage mais aussi d’avoir un tarif assez compétitif, a-t-il indiqué.

Selon le ministre, le taux de couverture du territoire en électricité fin 2010 était de 30%. Dans les années 1995, nous étions à 9-10% de couverture, nous avons gagné 20% en une dizaine d’années et l’objectif du gouvernement est un taux de l’ordre de 75% d’ici 2015, a-t-il affirmé.

Avec une demande intérieure qui augmente de 10% par an, le Burkina, qui produit bon an mal an 140 mégawatts, n’arrive pas à couvrir ses besoins, a souligné M. Kaboré.

Le pays, qui importe déjà une bonne partie de son électricité de Côte d’Ivoire, va se tourner vers le Ghana pour deux autres interconnexions, attendues en 2014 et 2016-2017, a-t-il encore précisé.

Le gouvernement a aussi décidé d’ouvrir au privé la production d’électricté, jusque-là monopole de la Société nationale d’électricité (Sonabel).

Dieudonné Lankoandé



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *