Mortalité maternelle: Lancement d’une campagne africaine pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle

209 0

Mme Chantal Compaoré

Sous la présidence de l’épouse du chef de l’Etat burkinabé, Mme Chantal Compaoré,  une campagne africaine de lutte contre la mortalité maternelle a été lancée, hier jeudi à Ouagadougou.

Initiative des ministres de la Santé de l’Union africaine, cette campagne vise à susciter et à renforcer l’engagement des autorités, des leaders communautaires et religieux, des partenaires techniques et financiers, des ménages et de la société civile en faveur de la lutte contre la mortalité maternelle.

Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), moins de femmes meurent actuellement à travers le monde de causes liées à la grossesse ; pour autant le taux annuel de réduction reste toujours faible (moins de 2%) alors qu’il devrait être d’au moins 5,5%. Ll’Afrique subsaharienne n’enregistre qu’une réduction de 1,7% par an.

Pour le ministre burkinabé de la Santé, le Pr Adama Traoré, « C’est le début d’un nouvel engagement de lutte contre ce fléau. Et pour atteindre l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD), il faut une réduction de 5, 5% par an des cas de décès liés à la grossesse».

La campagne va durer 12 mois, et sera menée dans les 13 régions du Burkina à travers des prestations gratuites de la santé de la reproduction et des activités de sensibilisation.

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a remis au ministère de la Santé des produits contraceptifs et du matériel d’une valeur de 682 millions de F CFA lors de la cérémonie de lancement de cette campagne.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre