Mise en œuvre du Projet Pôle de Croissance de Bagré, 30 000 emplois directs en perspective.

363 0

L’un des axes d’intervention de la stratégie de la banque mondiale pour l’Afrique 2011-2016 est la promotion de la compétitivité et la création d’emplois. Dans le cadre de la mise en œuvre du PPCB, il est prévu des actions qui vont dans ce sens.

Photo: fao.org
Photo: fao.org

La mise en œuvre du Projet Pôle de croissance de Bagré se veut une opportunité pour booster l’économie de la zone. Ainsi, un des impacts réels de ce projet, est  la création de 30 000 emplois directs et indirects avec plus de 250 000 bénéficiaires. Il est également prévu une augmentation des investissements privés nationaux et étrangers à travers l’agriculture commerciale, la transformation agricole ainsi que les activités de service.  Il s’agit entre autres de la production de fruits et légumes, de céréales, de l’embouche, la pisciculture, la production d’aliments de bétail, l’écotourisme, etc.

Fourniture de services critiques

Des dispositions sont prises, afin de permettre la fourniture de services critiques sur le site du projet. Cela va consister à appuyer l’installation de ces services par la création d’un centre d’affaires, mais aussi un accompagnement des PME et autres producteurs dans le développement et la commercialisation de leurs produits. Un volet formation et renforcement des capacités du personnel existe aussi. Les services critiques concernent, entre autres, les activités financières et bancaires, les services de fourniture d’énergie et les stations d’essence, les fournisseurs d’intrants, la maintenance et la réparation, la communication et la connectivité, mais aussi l’expertise et le conseil pour la certification et la qualité.

La disponibilité sur place de ces services est un maillon clé du dispositif de déploiement du projet en ce sens que cela participe de l’encouragement des investissements privés. La fourniture de ces services s’appuiera sur la réalisation au préalable d’infrastructures critiques. Il s’agit par exemple d’un plan de gestion du bétail avec un équipement de suivi et de traçabilité, les cliniques vétérinaires, les abattoirs, les entrepôts frigorifiques, les pistes et routes d’évacuation.

Cadre institutionnel de gestion du projet

La Maîtrise d’Ouvrage de Bagré (MOB), est la structure de mise en œuvre du projet Bagré depuis son initiation. Avec l’érection de la zone en pôle de croissance, il est prévu la restructuration de la MOB en Autorité de Pôle de croissance et le renforcement de ses capacités. Cette autorité s’occupera alors de la gestion opérationnelle, environnementale et sociale, financière, de la gestion de certaines infrastructures et du suivi-évaluation entre autres. Une agence du ministère de l’économie et des finances sur place sera chargée de l’appui et de l’accompagnement pour l’installation des investisseurs, de l’appui aux PME fournisseurs de Services et de la gestion du Fonds à Couts Partagés. Le Fonds à Coûts Partagés est un mécanisme financier d’appui à la mise en place des services critiques.

La question foncière demeure le nœud central de ce projet. Des mesures d’accompagnement sont proposées afin de faciliter l’accès aux parcelles de production. Nous y reviendrons dans un prochain développement avec un aperçu sur la disponibilité des marchés pour l’écoulement des produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre