Crise de la dette en Occident: Quelles en sont les vraies causes?

152 0

Après la dégradation de la note des Etats Unis d’Amérique par Standard & Poor’s, le monde de l’économie a été saisi d’une frénésie sans précédent  craignant une nouvelle crise financière qui se propagerait en dehors des frontières américaines. Aujourd’hui, les conséquences en sont connues : la chute des cours de la bourse suite à l’inquiétude des investisseurs sur l’ampleur de la dette de beaucoup de pays occidentaux.

 

© AFP
© AFP

Cette crise de la dette a cependant des causes bien plus profondes : les Etats développés sont avant tout confrontés aujourd’hui à un manque de recettes budgétaires et sociales lié à une mondialisation qui tire tout vers le bas.

La question de la dette souveraine

La dette souveraine est l’ensemble des emprunts réalisés par un Etat : les crédits bancaires, les emprunts à d’autres Etats, et les titres émis par le Trésor public. Ceux-ci peuvent être échangés sur le marché des obligations. Dès lors, leur valeur est soumise à la loi de l’offre et de la demande, la majorité des acheteurs et des vendeurs se basant, pour déterminer le juste prix, sur la capacité des Etats à rembourser. Cette information est donnée par la note de la dette de l’Etat.

Les Etats Unis d’Amérique ont été privés du fameux triple A, gage de bonne santé économique, par Standard & Poor’s, une des principales agences de notation qui évaluent la capacité des entreprises, mais aussi des régions, des villes, de certaines administrations et des Etats à rembourser leur dette.

Parmi les états les plus endettés du monde, on trouve le Japon (229% du Produit intérieur brut), la Grèce (152%), la Jamaïque (137%), le Liban (134%), l’Italie (120%), l’Irlande (114%), l’Islande (103%), et les Etats-Unis (100%).

Les Etats les mieux notés sont l’Allemagne, la France, l’Autriche, le Canada, le Danemark, la Finlande, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, Singapour, la Suède et la Suisse avec la note AAA. La note des Etats Unis venant d’être dégradée à AA+

Le pourquoi de la crise

Aux lendemains de la crise financière de 2008, les Etats ont prêté une grande quantité d’argent aux banques pour les relever. Ils ont dû emprunter en masse, émettant ainsi de nombreuses obligations sur les marchés.

Les obligations de dette de certains pays (Grèce, Portugal, Irlande, Espagne, Italie) se sont retrouvées trop nombreuses et peu désirées à cause des spéculations, ce qui a fait chuter leur cours. Ainsi, emprunter revient plus cher, alors que ces pays ont d’autant plus besoin de liquidités pour relancer la croissance de leur économie, financer les mesures sociales, et réduire leur déficit pour, à terme, réduire leur dette.

Une autre cause plus discutable, est la délocalisation des services des pays occidentaux. A force de délocaliser dans une course sans fins, au moins disant social, fiscal et environnemental, les Etats-Unis, mais aussi les pays européens, se retrouvent avec moins d’emplois, moins de ressources budgétaires et moins de consommateurs.

 

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre