Un écolier ghanéen lance une campagne pour collecter 13 millions $ en faveur des enfants somaliens.

239 0

«Il n’y a pas de raison que certains aient autant de choses à manger tandis que d’autres n’ont rien».
Comme les agences d’aide internationale ne se bousculent pas pour faire des dons en faveur des victimes de la famine en Afrique orientale, une initiative de collecte de fonds de plusieurs millions de dollars est venue d’une personne inattendue: un écolier d’Afrique de l’Ouest.

Andrew Adansi-Bonnah  Photo: Associated Press
Andrew Adansi-Bonnah. Photo: Associated Press

Andrew Adansi-Bonnah a 11 ans. Et pendant ses vacances scolaires de huit semaines il veut collecter 20 millions de cedis ghanéens soit environ 13 millions de dollars US  pour sa cause en marchant de bureau en bureau à la collecte de dons dans la capitale ghanéenne, Accra.

Depuis le début de l’initiative le 1er août, il a recueilli environ 6500 $ en promesses de dons pour le fonds. il a commencé après consultation avec l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial. Son père instituteur, Samuel Adansi-Bonnah, a fait un don intégral de son salaire du mois de Juillet d’environ 500$.
Andrew dit avoir été inspiré par les images de bébés squelettiques et d’enfants maigrichons qu’il a vu à la télévision ; ce qui l’a amené à nommer sa campagne « Sauver les enfants somaliens de la faim ». “Il ya des personnes qui ont faim au Ghana, mais notre situation n’est pas aussi désespérée que celle du  peuple de Somalie”, a dit le garçon frêle à la voix douce.

Les Nations Unies estiment  que plus de 12 millions de personnes à travers l’Afrique ont besoin d’aide alimentaire en raison d’une sécheresse de longue durée qui a contraint plus de 100.000 personnes à fuir vers les camps de réfugiés. La Somalie a été la plus durement touchée. Les responsables américains estiment que la famine a tué 29 000 enfants dans les trois derniers mois.

L’ONU n’a pas encore collecté la moitié des 2,4 milliards de dollars qu’elle attend des pays donateurs. Elle déclare que la famine devrait s’étendre à toutes les régions du sud de la Somalie au cours des quatre à six prochaines semaines, sauf si plus d’aide venait à être délivrée. L’Union africaine a également exhorté les pays africains ainsi que les particuliers à faire des dons, et elle tiendra une conférence des donateurs plus tard en août.

«Ce n’est pas juste»

Andrew dit qu’il est confiant qu’il peut réunir la somme dont il a besoin. Les  Ghanéens gagnent en moyenne 2500 $ par année, comparativement à la Somalie où le revenu annuel moyen est de 600 $, selon les estimations 2010 de la CIA. Son père a déclaré être surpris par l’intérêt d’Andrew pour cette cause. «Je me demandais même pourquoi un enfant de son âge devrait être préoccupé par les gens aussi éloignés de lui», a t-il dit.
Andrew, qui a commencé à porter un T-shirt couleur orange vif avec l’insigne de sa collecte de fonds est un collecteur de fonds dynamique. Il a dit qu’il a fait plusieurs tentatives pour attirer l’attention sur sa cause, y compris une apparition à la télévision et les entrevues avec les médias qui ont fait de lui une célébrité mineure au Ghana. Il dit  avoir essayé, sans succès,  de le faire sur une émission de télé réalité pour utiliser cette tribune afin de recueillir des fonds et susciter une prise de conscience.
Andrew, qui voudrait être pilote quand il sera grand, dit qu’il veut aussi rencontrer les Somaliens qui ont fui vers les camps de réfugiés surpeuplés au Kenya.
“C’est une occasion où l’humanité peut changer des vies”, a t-il dit. “Il n’ya pas de point pour les autres d’avoir tant de choses à manger tandis que d’autres n’ont rien à manger. Il n’est pas juste.”

Source: Associated Press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre