Championnat national de basketball : l’EFO se fait surprendre par l’ADESIF

243 0

Les phases finales du championnat national de basketball ont débuté ce mardi 16 août 2011 au Palais des Sports de Ouaga  2000. L’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) s’est inclinée devant l’Association pour le Développement du Sport Féminin et Infantile (ADESIF) de Bobo Dioulasso. L’Union Sportive du Foyer Régie Abidjan Niger (USFRAN), l’autre équipe de Bobo a perdu contre l’AS SONABEL.

Association pour le Développement du Sport Féminin et Infantile (ADESIF) contre Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) fut un match palpitant auquel le maigre public du Palais des Sports de Ouaga 2000 a assisté. L’EFO, favorite de ce match, n’a pas su prendre les rennes du jeu au moment où il le fallait. Devant une équipe volontaire de l’ADESIF, championne dans la zone de Bobo Dioulasso, les stellistes remportent le premier quart-temps. Confiants, Yannick Drabo, Herman Ouédraogo, Amadou Simporé, Léopold Bado, Sylvain Zingué se font prendre par les contre-attaques de Armel Palé, Claude Tamini et Aziz Dabiré de l’ADESIF. Ces derniers, plus confiants dans ce quart-temps, s’imposent 24 à 15, rattrapant ainsi leur retard. A la mi-temps, l’ADESIF mène 53 contre 46. A la reprise, l’EFO, se sentant menacée essaie de combler son retard. Mais les joueurs d’Eric Salou n’arrivent pas à faire face aux assauts répétés des Bobolais qui s’imposent une fois de plus (18 à 15 pour le quart temps) 53 contre 46. L’EFO, sentant la défaite,  redéfini son jeu avec une défense haute et un marquage à la culotte. Ce dernier quart-temps est alors le plus animé. Sylvain Zingue multiplie les trois points. L’EFO réussi à prendre l’avantage et à 28 secondes de la fin, les bleu et blanc menaient au score 67 à 66. Mais, sur ces derniers instants, l’EFO compte des fautes qui profitent à l’ADESIF qui les utilise pour gagner 69 à 67. Ousmane Tamboura coach de l’ADESIF, explique cette victoire par le travail mené depuis quelques années : « Pour les saisons passées, lorsque nous venions à Ouagadougou, nous étions classés 4ème ou 5ème. Cette année, nous avons décidé de prendre la première ou la deuxième place » affirme t-il, confiant, avant d’ajouter : « nous les avons, les armes, pour atteindre cet objectif ». Du côté de l’EFO, le capitaine Léopold Bado reconnait que son équipe a minimisé l’adversaire du jour. Bien qu’ayant compliqué sa tâche pour ces phases finales, le capitaine de l’EFO espère gagner le reste des matches pour remporter ce championnat. Avant ce match, l’AS SONABEL a joué contre l’Union Sportive du Foyer de la Régie Abidjan Niger (USFRAN). Ce match sans saveur a vu les électriciens s’imposer 59 à 23.

Boukari Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre