Nigeria

Surveillance et sécurité, le Nigéria entre dans l’espace

864 0


Le Nigéria a lancé le mercredi 17 août 2011, deux satellites dans l’espace. L’opération s’est effectuée depuis  la base de Yasny en Russie. Placés en orbite cette semaine, NigeriaSat-2 et NigeriaSat-X permettront de surveiller les catastrophes naturelles et fourniront des données précieuses en matière de sécurité.

Après l’échec de la mise en orbite en 2007 du deuxième satellite de l’histoire du pays, le Nigéria vient donc de réussir le lancement de ces deux satellites. Issu d’un partenariat avec la Chine, NigComSat-1 devrait être utilisé pour la téléphonie, l’internet haut-débit et la télévision, avait été jugé irrécupérable u

Nigeria
kbinirsnb.be

n an après son lancement et ce, en raison de problèmes techniques.

Cette fois, le NigeriaSatX a été conçu et construit par des ingénieurs et scientifiques nigérians. Le deuxième satellite lui a été fabriqué en collaboration avec une firme britannique. Ils seront opérationnels pendant cinq ans, si tout va mieux.

Les informations recueillies permettront de gérer les catastrophes naturelles ou d’améliorer la sécurité alimentaire d’une part et d’autre part elles serviront à localiser les activités et mouvements des criminels et terroristes, ou encore des armes à l’intérieur du pays ou à travers les frontières.

Selon le gouvernement nigérian, ces deux satellites NigeriaSat-2 et NigeriaSat-X pourront être utilisés pour la gestion des forêts, la cartographie, la surveillance des catastrophes, l’amélioration de la production agricole et des fonctions militaires et sécuritaires entre autres.

Le président nigérian, Goodluck Jonathan s’est réjoui de ce succès et a salué ce qu’il estime être «un effort de transformation pour atteindre l’autonomie».

Cette mise en orbite des deux satellites est bienvenue pour le Nigeria qui fait face à d’importants problèmes de sécurité, notamment dans le nord-est du pays où la secte islamiste Boko Haram aurait ces derniers mois, tissé des liens étroits avec al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI).



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *