ARC d’or, des « awards » pour les élèves

256 0
Une lauréate des trophées ARC

A tout niveau, le travail bien fait se doit d’être récompensé. C’est pourquoi, dans le domaine de l’enseignement primaire, un trophée est né pour remercier et encourager les plus méritants : le trophée ARC d’or.

 

 

Les vacances scolaires 2011 sont marquées par de nombreuses activités parascolaires pour égayer les élèves et distraire les esprits. Mais pour les trophées ARC, l’objectif est plus fort : féliciter et encourager les plus méritants en les amusant, et inciter les plus jeunes à redoubler d’efforts.

Agir – Réfléchir – se Cultiver

Ce sont là les mots qui se cachent derrière l’acronyme ARC. Jacob Nitièma, le commissaire général des trophées nous en relate l’histoire :

« Je suis instituteur de formation et j’enseigne à Niangologo. A côté de ma profession j’ai beaucoup flirté avec le milieu du showbiz et de la musique. J’ai participé à l’organisation de nombreux concerts dans plusieurs localités. Et en discutant souvent avec les amis, ils m’ont souvent reproché d’être sur deux fronts en même temps : l’enseignement et le showbiz. Alors en 2010 l’idée m’est venue de faire de ‘’l’évènementiel éducation’’. C’est ainsi qu’est née « Initiative for Education in Africa », IFE-Afrique, dont je suis manager général et créateur. Je pense qu’il y a une grande nécessité à mobiliser les acteurs de l’éducation. Et puisque les enfants aussi bien que les grands aiment la télévision, et surtout cautionnent l’idée d’y être présentés, j’ai voulu l’utilisé comme outil de motivation et de reconnaissance. Il s’agit de faire jaillir à la lumière le travail bien fait et d’en mootiver les acteurs avec des trophées super médiatisés. C’est comme cela que s’est imposée l’instauration des trophées ARC (Agir, Réfléchir, se Cultiver). »

ARC d’or, la 1ère édition.

Les trophées ARC n’ont pas été faciles à monter, mais avec l’appui de partenaires comme, entre autres, la Direction des examens et concours (DEC) et le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), et surtout de beaucoup d’acteurs du showbiz, la première édition s’est tenue le 13 août 2011. La cérémonie a été faite au Pavillon de la créativité du SIAO à Ouagadougou. Elle a vu la reconnaissance de six (6) catégories d’acteurs de l’éducation.

Arc d'OR Tall Mamadou
Arc d'OR Astrid Evodie

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ARC d’or a été décerné aux élèves en CM2, qui ont eu les meilleurs résultats aux examens d’études primaires (CEP) au niveau national ;

  • L’ARC de la promotion féminine a récompensé la 1ère de toutes les filles au CEP 2011 ;
  • L’ARC du mérite éducatif a fait la joie des enseignants du CM2, selon le taux de réussite au CEP et selon quatre tranches d’effectif en classe : de 18 à 24 élèves, de 25 à 49, de 50 à 75, et de plus de 75 élèves ;
  • L’ARC d’honneur a été décerné à des personnes œuvrant à la promotion de l’éducation  au Faso ;
  • L’ARC d’hommage a honoré la mémoire de personnes qui ont beaucoup lutté pour l’éducation au Burkina et qui ont quitté ce monde ;
  • L’ARC de la reconnaissance éducativea été décerné aux institutions qui appuient l’éducation nationale.
Pour que les choses soient faites dans les règles de l’art, les organisateurs des trophées ont laissé le soin aux partenaires techniques (DEC ET MENA) de choisir les personnes et institutions à primer, en croisant les résultats nationaux.

Au-delà de l’école

En plus de la cérémonie de remise de prix, les trophées ARC veulent faire rêver les bénéficiaires et tous les acteurs de l’éducation. C’est là qu’entre en scène le showbiz. Des stars de la musique burkinabé ont mis la main à la pâte, et de manière inhabituelle. Les artistes ont gratifié de leur présence la cérémonie de remise de prix, et ont aussi reçu les récompensés à diner à leurs domiciles. Ainsi les heureux lauréats ont rendu visite tour à tour aux artistes Floby et Cendrine (lauréate de Faso Academy I). Ils ont passé une bonne soirée avec eux, ont diné et ont longuement discuté avec les stars. Cela a constitué une grande motivation pour les élèves et les enseignants, et a donné de la joie aux artistes. Ceux-ci ne se sont pas fait prier pour participer à cet évènement.

Les lauréats chez Floby
Les lauréats chez Cendrine

 

Un mot du commissaire général d’ARC d’or, M. Jacob Nitièma

« Les trophées n’ont pas été du tout faciles à instaurer. Les grands obstacles ont été la distance qui séparait les organisateurs de la capitale, pôle d’organisation, et le travail en classe en cours d’année scolaire. L’organisation est composée en majorité d’enseignants comme moi exerçant en province, et d’acteurs du showbiz national. Pour ne pas perturber nos élèves, nous ne nous rencontrions que les week-ends pour travailler sur le projet. Il fallait partir vendredi soir ou samedi pour revenir dimanche. Alors c’est un sentiment de joie que j’ai d’avoir atteint le premier objectif : que les trophées naissent.

Nous avons remarqué que notre pays sait organiser de grands salons, festivals et évènements, mais que nous ne nous distinguons qu’à travers l’amusement, la danse et la musique. Nous souhaitons que l’Afrique soit à la quête du savoir, soit au cœur de la recherche de solutions aux préoccupations, qu’elle ne fasse pas que chanter et danser. Alors que pour avoir le droit de critiquer, il faut montrer ce que tu sais faire. C’est pourquoi nous voulons faire de Ouagadougou, du Burkina Faso la capitale du savoir au niveau primaire. Pour cela nous avons besoin de l’aide de tous. Il faut que le gouvernement nous soutienne, que les annonceurs se fassent plus nombreux pour nous sponsoriser, et que la société toute entière nous suive pour qu’on puisse avancer.

Cette année, nous avons des amis, des partenaires exceptionnels. Ils ont tout donné gratuitement et n’ont ménagé aucun effort pour nous accompagner, surtout les hommes du showbiz : Green Stone, l’agence Topaze et bien d’autres. Mais nous souhaitons que cela s’étende aux sportifs, aux politiques, aux artistes, aux chefs coutumiers, bref, aux personnalités d’ici et d’ailleurs. Pour l’édition prochaine nous comptons primer les élèves méritants des pays voisins, et de continentaliser les trophées ARC.

Nous remercions tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de la première édition d’ARC d’or, tous ceux qui sont sensibles à l’éducation des enfants. Merci surtout à Burkina24. »

Stella NANA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre