Burkina : Le gouvernement est « rentré » ce mercredi

135 0

Même si le gouvernement avait annoncé qu’il n’aura pas de vacances cette année, cela ne l’a pas empêché d’avoir une rentrée ce mercredi 7 septembre 2011. En effet, après quelques semaines sans conseil des ministres, les membres de l’équipe Tiao se sont retrouvés à Kosyam. Au  nombre des priorités, la loi budgétaire et la prochaine rentrée scolaire.

L'équipe gouvernementale dirigée par Luc Adolphe Tiao Photo : Lefaso.net

Après quelques semaines de vacances, les ministres du gouvernement de Luc Adolphe Tiao sont rentrés. En tout cas, c’est ce qu’on aurait dû dire. Cependant, dans le cas actuel, les ministres n’étaient officiellement pas en vacances depuis que le conseil des ministres a cessé de se réunir. C’est donc une rentrée gouvernementale sans vacances qui a eu lieu ce mercredi 7 septembre au palais de Kosyam.

Quels sont les problèmes auxquels vont s’attaquer Luc Adolphe Tiao et ses collaborateurs ? « La loi budgétaire  et la rentrée scolaire », a dit Blaise Compaoré, le chef himself de l’équipe. Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Achille Marie Joseph Tapsoba, a également opiné dans le même sens. Pour le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Albert Ouédraogo, outre la rentrée scolaire, il y a également l’instauration du système LMD  (Licence-master-doctorat), qui fait grincer des dents du côté de l’Université de Ouagadougou. Pour lui, ce système ne pose pas problème, ce sont plutôt les personnes qui s’épouvantent inutilement.

Mais d’un point de vue général, la crise qui a secoué le Burkina et la vie chère ne se sont pas encore éteintes. Luc Adolphe Tiao, le Premier ministre, en a sans doute conscience. Pour lui, ramener la paix et restaurer l’autorité de l’Etat demeurent des priorités, des problèmes auxquels il faut trouver des solutions. La gouvernance et la gestion figurent également parmi les priorités car pour le Premier ministre, il faut opérer des changements en matière de gouvernance.

Des priorités, des défis et des problèmes donc sur la table des ministres. « Je peux rassurer le peuple burkinabè  que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour aller jusqu’au bout », telle est la conviction du Premier ministre.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre