Système de passation des marchés publics de l’UEMOA, une harmonisation réussie en cours

325 0

La Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) organise un atelier sur les acquis de la réforme des marchés publics au sein de l’espace communautaire du 6 au 9 septembre 2011 à Ouagadougou.

Soucieux de la transparence dans la passation des marchés publics au niveau communautaire dans le sens du renforcement de l’intégration des économies de l’Union, l’UEMOA a entamé depuis quelques années d’harmoniser les normes de gestion des marchés publics en son sein.

L’atelier de vulgarisation des acquis de la réforme des marchés publics dans l’espace UEMOA et de sensibilisation à la lutte contre la corruption s’inscrit parfaitement dans cette dynamique de ‘’mettre au pas’’ les huit pays membres en matière de passation des marchés publics.

La centaine de participants issus de l’Assemblée nationale, de l’administration publique et privée, de la société civile et de la presse va visiter les acquis des réformes, un processus engagé par l’Union depuis décembre 1998 à Abidjan au cours d’une conférence sur la réforme des marchés publics en Afrique. Il s’agit, selon le commissaire du département chargé des politiques économiques et de la fiscalité intérieure, El Hadj Abdou Sakho, des deux directives communautaires (N°04 et 05) de 2005 sur les marchés publics qui constituent désormais une base pour l’harmonisation des systèmes de passation des marchés.

Cette harmonisation connaît déjà des acquis non négligeables parmi lesquels la conformité des systèmes nationaux des huit Etats membres, avec les normes édictées par les deux directives, l’élaboration des Dossiers standards régionaux d’acquisition, l’élaboration du mécanisme de recours non juridictionnel des soumissionnaires, le lancement du site web régional le 16 août dernier.

“Les innovations introduites dans le système de passation des marchés au niveau communautaire répondent aux préoccupations actuelles des Etats membres”, a précisé Jean Baptiste Ouédraogo, conseiller technique représentant le ministre de l’Economie et des Finances du Burkina Faso. Cela sans doute accompagne leur mise en œuvre.

La session 2011 de cet atelier qui se poursuit jusqu’au 9 septembre à Ouagadougou, va se dérouler à tour de rôle dans la capitale de chacun des huit pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine.

Il y a 1 commentaire

  1. la commande publique se doit d'?tre harmonis?e sur la base des deux directives de l'UEMOA. la pr?f?rence communautaire doit pr?valoir sur la pr?f?rence nationale . chaque Etat Membre de l'union doit transposer de mani?re correcte et efficace les directives de l'union. la comp?tition entre les entreprises communautaires ne fait qu'accro?tre le degr? de transparence de l'achat public. Dans les jours ? venir, l'id?al serait d'?voluer vers un code communautaire des march?s publics au sein de l'union. l'harmonie n'est- elle pas fonction de l'?quilibre qui la soutient?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre