Sams’k le Jah : L’artiste au style dérangeur sort un maxi « Démocratie pastèque »

339 5
Sams_K_le_Jah

Le mardi 6 septembre, Sams’k le Jah a présenté son maxi “Démocratie Pastèque” aux journalistes. Ce maxi, composé de six(06) titres : “Democratie Pastèque“, “Fiafiafia“, “13ans“, “Sankara à l’ONU“, “Ce président là“, “Democratie Pastèque (a capela)” ; sonne comme un réquisitoire contre les démocraties africaines.

Avant son départ pour les Etats unis d’Amérique et la Jamaïque pour un séjour de trois(03) mois, dans une ambiance conviviale, l’artiste Sams’k le Jah a présenté son nouveau maxi « Démocratie pastèque » aux journalistes à son domicile, le mardi 6 septembre 2011. Fort de six(06) titres, ce maxi passe en revue les récents troubles socio-politiques, les mutineries, la malgouvernance, le décès de Justin Zongo…

Fidèle à son combat et son idéal : un Burkina, havre de paix et de bonheur, l’artiste invite les hommes intègres à l’union, et rend hommage à son idole Thomas Sankara. L’occasion faisant le laron, les journalistes sont revenus sur son licenciement de Ouaga Fm et d’autres sujets le concernant. Avec sa verve habituelle, l’artiste apporte des éclairages sur son départ de Ouaga FM.

Sams’k le Jah : « Pourquoi j’ai quitté Ouaga FM»

Depuis le 30 mai 2011, l’animateur-chanteur Sams’k le Jah est licencié de Ouaga FM. Un licenciement qui a défrayé la chronique et donné libre cours à des conjectures et supputations. Mais tout porte à croire qu’il a été évincé de la radio pour avoir participé à la marche de l’opposition du 30 mai 2011 qui exigeait le départ de Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987. A l’occasion de la sortie de son maxi « Démocratie pastèque » intervenue le 6 septembre 2011, l’artiste rompt le silence et délie sa langue. Selon Sam’s K le Jah, tout est parti de sa chanson “Ce président là” qu’il a joué sur les antennes de Ouaga FM le 29 Avril 2011 à 21h30 en période de couvre-feu.

Professeur d’anglais, amateur féru de reggae avec à son actif quatre albums, « Le Jah » comme l’appellent affectueusement ses fans avait trouvé sur les ondes de la radio de toutes les générations (Ouaga FM) un moyen de faire partager sa passion pour cette musique et le message qu’elle véhicule. Si l’homme est populaire, ainsi que ses émissions qui faisaient le plein de l’audimat notamment auprès des jeunes, ces dernières dérangeaient plus d’un au pays des hommes intègres.

Des versions piratées de ses émissions quant à elles sont aujourd’hui commercialisées dans toute l’Afrique et dans la diaspora.

Visionner la vidéo de “Ce président là” de Sams’k le Jah en concert:

Ce président là_Sam\’s k

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Il y a 5 commentaires

  1. Pouvez vous m’indiquer comment
    acheter le dernier album de Samska le Jah” d?mocratie past?que”?
    Maya

  2. Oui! Oui! Et Oui! ll faut qu’il parte et il partira! Ce ne pas en cassant le th?rmom?tre qu’on fera bais? la fi?vre. Ah oui! Comme le dit une sagesse de chez nous:” Vous pouvez faire coucher le chien mais vous ne pouvez pas qu’il ferme ces yeux.” Vous aviez pu le faire quitter la Radio mais vous ne pourez jamais le faire taire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre