Journée internationale de l’alphabétisation: L’ONU appelle à investir plus dans l’alphabétisation

125 0

A l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation célébrée hier 8 septembre, l’ONU a appelé à plus investir dans l’alphabétisation alors que les deux tiers des 793 millions d’adultes analphabètes du monde sont des femmes.

« Malgré des progrès, l’analphabétisme continue de toucher des millions de personnes, surtout des femmes et des filles. En 2009, environ les deux tiers des quelque 793 millions d’adultes analphabètes du monde étaient des femmes. La même année, quelque 67 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire et 72 millions d’adolescents ont été privés du droit à l’éducation », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un message publié a l’occasion de la Journée dont le thème cette année est « L’alphabétisation et la paix ».

« L’alphabétisation est une clef qui permet d’imaginer et de construire un avenir plus épanouissant. Elle ouvre la voie à la justice, à l’égalité et au progrès. Elle peut aider les sociétés à panser leurs blessures, à avancer sur le plan politique et à apporter leur pierre à l’édifice commun », a-t-il ajouté.

Onze pays comptent plus de 50% d’adultes analphabètes. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, de l’Ethiopie, de la Gambie, de la Guinée, d’Haïti, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Sierra Leone et du Tchad. L’Asie du sud et de l’ouest compte pour plus de la moitié (51,8%) de la population analphabète adulte mondiale, devant l’Afrique sub-saharienne (21,4%), l’Asie de l’est et le Pacifique (12,8%), les pays arabes (7,6%), l’Amérique latine et les Caraïbes (4,6%), l’Amérique du nord, l’Europe et l’Asie centrale (2%).

Le chef de l’ONU a noté que les coûts de l’éducation étaient « énormes » mais a rappelé que « l’analphabétisme exacerbait la pauvreté, les problèmes de santé et le dénuement qui s’enchaînent ». « La Journée internationale de l’alphabétisation est l’occasion d’affirmer que nous sommes déterminés à faire le nécessaire pour que tous puissent lire et écrire, ce qui renforcera la dignité que possède chaque individu et aidera à atteindre cet objectif universel qu’est la paix », a-t-il conclu.

La directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a également estimé que le monde avait besoin « d’un engagement politique accru en faveur de l’alphabétisation ».

« Ce mouvement doit s’accompagner d’une mobilisation de ressources suffisantes, afin de développer les programmes qui ont fait la preuve de leur efficacité », a-t-elle dit dans un message. « Aujourd’hui, j’exhorte les gouvernements, les organisations internationales, la société civile et le secteur privé à faire de l’alphabétisation une priorité politique, pour que chaque individu puisse développer son potentiel et participer activement à l’élaboration de sociétés plus durables, plus justes et plus pacifiques », a-t-elle conclu.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre