Femmes de l’ADF-RDA : En ordre de bataille pour la conquête des élections couplées

172 0

Les femmes de l’ADF-RDA (Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain) ont ouvert un forum en leur honneur, le samedi 10 septembre 2011 à Ouagadougou. Thématisé « femmes, politique et perspectives », ce grand rassemblement des voix féminines du parti de l’éléphant est destiné à leur permettre de réfléchir sur une meilleure implication de l’autre moitié du ciel dans la sphère politique tant interne que nationale. Mais le défi le plus urgent, ce sont les élections couplées de 2012 où les femmes de l’ADF-RDA comptent gagner le maximum de postes électifs aussi  bien dans leur parti que sur le plan national.

Photo:Burkina24.com

Venues des 45 provinces du Burkina, elles ont rendu petite la salle de conférences du Conseil burkinabè  des chargeurs (CBC) à Ouagadougou, ce samedi 10 septembre 2011.  Elles, ce sont les militantes de l’ADF-RDA, l’une des plus importantes formations politiques du Burkina Faso. Le motif de ce rassemblement est le Forum national des femmes de l’ADF-RDA sous le thème « Femmes, politique et perspectives ».

Prévu pour durer 48 heures, ce forum devra permettre aux femmes pachydermes de réfléchir à leur implication dans la vie politique du parti ainsi que dans celle du Burkina. C’est ce qu’a relevé la présidente du Comité national des femmes (CNF) ADF-RDA, Cécile Badoit. Elle a précisé en effet que « l’organisation de ce forum  est motivé par le désir des militantes de l’ADF-RDA de s’impliquer davantage dans le processus électoral de notre pays ».

Mais venant au fait, la présidente du CNF a dit qu’à « l’orée des élections couplées municipales et législatives (…), il est plus qu’indispensable que leur (les militantes)  culture politique soit renforcée ». C’est ainsi que durant ces deux jours, les militantes auront droit à des communications et un atelier sur le sujet qui les intéresse.

Le président du parti, Me Gilbert Noël Namdouda Ouédraogo, accompagné de sa femme Myriam, est revenu sur la loi sur le quota genre. Il s’est fait un devoir de rappeler que son parti a été le premier au Burkina à inscrire dans son programme ce quota genre de 30 % avant que « cela ait été repris par d’autres formations politiques ».

Cela dit, il peut s’adresser ainsi aux militantes du parti du pachyderme : « Aux élections de 2012, je m’engage à respecter le quota de 30 % ». Applaudissements et youyous à tout casser dans la salle. Reprenant Badoit Cécile, Gilbert Noël Ouédraogo a lancé aux femmes : « Préparez-vous à occuper des postes électifs ».  Une  préparation qui revient, de façon concrète, à recruter, mobiliser et fidéliser les femmes à la base pour aller à la conquête des prochaines échéances électorales.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre