Groupe parlementaire CFR : L’industrie touristique à l’ordre du jour des 2e journées parlementaires

443 0

Ce mardi 13 septembre 2011 ont débuté à Ouagadougou les deuxièmes journées parlementaires du groupe parlementaire CFR (Convention des forces républicaines). A l’ordre du jour, « l’industrie touristique : quelle stratégie pour une meilleure contribution à l’émergence du Burkina Faso ? »

Sibdou Désiré Zagré, le président du CFR Photo : Assemblée nationale

Après ses premières journées parlementaires de l’année 2011 tenues en février 2011 sous le thème  « Phénomène de la mendicité au Burkina : quelle politique pour l’insertion sociale de ces personnes marginalisées ? », le groupe parlementaire CFR organise les deuxièmes journées les 13 et 14 septembre 2011 à Ouagadougou.

La problématique de la mendicité épluchée, les députés du deuxième groupe parlementaire de la majorité à l’Assemblée nationale vont s’attaquer à celle de l’industrie touristique. Cela en se posant cette question : « L’industrie touristique : quelle stratégie pour une meilleure contribution à l’émergence du Burkina Faso ? »

« Le secteur touristique a rapporté en 2010 plus de 50 milliards de francs CFA à notre pays et enregistré plus de 400 000 visiteurs », a affirmé le président du CFR, Désiré Sibdou Zagré. Raison pour laquelle il a indiqué que ces journées permettront aux députés du groupe d’attirer l’attention des autorités sur ce secteur important qu’est le tourisme.

Dans un  Burkina, dont l’image a été écornée par la récente crise socio-militaire et qui continue d’être lacérée par une insécurité qui devient inquiétante, ce thème donne également l’occasion aux députés de réfléchir, entre autres, à comment rassurer et ramener les touristes au « Pays des hommes intègres ».

 A ce propos, Désiré Zagré s’appuie sur«l’hospitalité légendaire dont jouit le Burkina et le désir ardent de ses peuples de vivre ensemble », vertus qui ont permis de privilégier la voie du dialogue pour sortir de la crise. Lesquelles vertus qui, selon lui, ont motivé la Commission régionale pour l’Afrique de l’Organisation mondiale du tourisme (CAF/OMT) à tenir sa 51e session les 6, 7 et 8 juin 2011, au plus fort des troubles qui secouaient la société burkinabè.

Outre le tourisme, le président du groupe a effleuré les travaux du CCRP, « la promptitude et le professionnalisme » de la justice dans l’affaire Justin Zongo pour enfin finir sur la Libye, où il a demandé que le CNT manifeste plus d’indulgence à l’égard des Africains noirs faits prisonniers.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre