Assurance maladie universelle: bientôt un colloque pour booster le processus.

293 0

Ouagadougou abritera du 19 au 22 septembre un «Colloque International sur les Mutuelles de santé et l’Assurance Maladie Universelles au Burkina Faso. L’annonce a été faite ce jeudi, à l’occasion d’une conférence de presse animée par les responsables du Cadre de Concertation des Structures d’Appui aux mutuelles de santé (CCSAM) au siège de l’ONG Asmade.

© Burkina24

Le Burkina Faso a entamé depuis 2008 une démarche qui, à terme, verra l’extension de l’assurance maladie aux populations du secteur informel et rural. C’est le souhait des structures d’appui aux mutuelles de santé qui entendent placer celles-ci au centre du schéma d’extension. Pour les responsables du CCSAM animant la conférence, les mutuelles s’offrent comme la voie pour réussir l’extension de l’Assurance Maladie Universelle (AMU) aux populations du secteur informel et rurales qui représentent 80% de la population active du Burkina Faso.

Ils entendent donc faire de ce colloque non seulement une rencontre de réflexion qui donnera une vision claire du rôle des mutuelles, mais aussi une occasion de plaidoyer pour la promotion de celles-ci. Plus de deux cents participants sont attendus, issus principalement de départements ministériels intéressés par la question de l’assurance maladie, de structures spécialisées dans le domaine de la sécurité sociales ainsi que des représentants des mutuelles de santé. L’envergure internationale sera donnée par la présence attendue de partenaires internationaux aux projets de mutuelles.

Si l’initiative de ce colloque est privée, des structures étatiques n’en ont pas moins intérêt. A ce titre, du côté du Ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, ministère de tutelle des mutuelles, on assure être conscient de la place des mutuelles dans la mise en œuvre d’une assurance maladie au Burkina Faso. Une étude en cours permettra d’ailleurs d’avoir un inventaire des mutuelles de santé et leur répartition géographique sur le territoire national. Pour la directrice de la sécurité sociale et des mutuelles, Mme Inès BAKIO, le règlement adopté par l’UEMOA en 2009 et régissant la vie des mutuelles, se présente comme un atout dans l’effort vers une AMU qui bénéficie à tous par le biais des mutuelles. Le secrétaire permanent de l’AMU, Monsieur Saïbou SEYNOU, admet pour sa part que la réflexion doit se faire avec les populations afin de définir les formules supportables. Car en définitive, l’assurance maladie se présente comme un contrat social qui a pour fondement la solidarité entre malades et bien portants, entre riches et pauvres. Et à l’étape actuelle, assure-t-il, la réflexion vise à déterminer le paquet de prestations auquel donne droit l’AMU. Le colloque portera donc cette réflexion à un stade supérieur, en plaçant les mutuelles au centre des trois jours d’échanges.

Justin Yarga

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre