Ministère de la Fonction publique : « Le nouveau départ »

941 0
Soungalo Appolinaire Ouattara, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la sécurité sociale Ph : DR

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la sécurité sociale a tenu, le 19 septembre 2011, la première session extraordinaire de son CASEM (Conseil d’administration du secteur ministériel) de l’année 2011. Objectif, prendre un « nouveau départ » et signer « un nouveau contrat d’objectifs » avec l’administré.

Le 21 avril 2011, un décret décidait de la fusion de deux ministères : celui de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration et celui du Travail et de la sécurité sociale. Soungalo Appolinaire Ouattara, qui a alors été mis à la tête de cet attelage le 6 juin 2011, a procédé à une réorganisation de son département.

Etablissement d’un nouvel organigramme, remobilisation des ressources humaines, financières, matérielles et professionnelles et le tracé d’une feuille de route ont occupé les membres du département pendant les trois premiers mois. Maintenant, pour Soungalo Ouattara, l’heure est de passer à une autre étape, celui d’« un nouveau départ ».

L’occasion de franchir la phase de ce qu’il a appelé « tâtonnement » et « improvisation » est donnée par ce premier CASEM extraordinaire tenu à Kombissiri, à moins de 50 kms de Ouagadougou.

Les revendications des travailleurs ne sont pas oubliées

Pour ne pas ressembler à ces matelots qui n’ont aucun vent favorable parce qu’ils ne savent pas à quel port se rendre, Soungalo Ouattara a fixé un objectif à atteindre : l’appropriation de deux documents politiques. Il s’agit de la Politique nationale du travail et du Plan stratégique décennal de modernisation de l’administration, adoptés le 20 juillet 2011 par le gouvernement.

« Notre détermination indéfectible doit s’exprimer de façon soutenue dans la réalisation des ambitions de ces deux documents de politiques publiques », a déclaré le ministre. Cela, afin de signer un “nouveau contrat d’objectifs” pour répondre aux attentes des populations.

L’environnement social du département figure également parmi les préoccupations de Soungalo Ouattara. « Au cours de ce CASEM, les zones d’ombre ne seront pas occultées », a-t-il promis, se référant aux préoccupations et revendications sociales des travailleurs. Il a appelé ses collaborateurs à les résoudre à travers un dialogue permanent.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *