Trois ans de prison ferme pour un vendeur de clitoris.

L’excision est une pratique interdite au Burkina Faso. Nonobstant cela, la pratique est clandestinement faite très souvent par de vieilles femmes. Cependent, le cas jugé ce vendredi 16 septembre 2011 par le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso est celui d’un homme, en l’occurrence Konaté Daouda.

Vue d’une rue à Sarfalao(Bobo), où a eu lieu l’acte de Daouda en août 2011. Ph. B24
Vue d’une rue à Sarfalao(Bobo), où a eu lieu l’acte de Daouda en août 2011. Ph. B24

« J’ai été informé par ma grand-mère, une ex-exciseuse, du fait que le clitoris attire de l’or lorsqu’on le met dans une mine d’or ». Tel est le propos tenu par Daouda Konaté à la barre. Sûr de ce que sa grand-mère lui avait confié, Daouda a donc muri l’idée de commercialiser des clitoris aux orpailleurs, à 150 000 FCFA l’unité. Les premières victimes de l’exciseur remontent à janvier 2011 : quatre filles du village de Bio, dans le département de Karangasso-Vigué. En août 2011, quatre autres filles ont été excisées par Daouda dans le quartier Sarfalao de Bobo-Dioulasso.

 Daouda est un spécialiste dans la circoncision. Il dit donc s’être inspiré de la  manière dont ’il coupe les prépuces pour couper les clitoris. Il le fait soit avec une lame, soit avec un couteau. Daouda a pu exciser les filles à Bobo-Dioulasso avec la complicité de leurs parents. Ils étaient eux aussi à la barre ce vendredi 16 septembre 2011. Conscient du tort causé à ses victimes, Daouda dit ne pas mériter le pardon mais la sanction. Il a ainsi été condamné avec les parents des filles en question. Le tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso l’a condamné à 3 ans de prison ferme et 6 mois fermes pour chacun des parents des victimes. Daouda n’a non seulement pas pu vendre les clitoris collectionnés, mais médite sur son sort depuis le 16 septembre 2011. Père de petites filles, Daouda a confié à la barre qu’il n’a jamais accepté que celles-ci soient excisées!



boroma

daosouro

Articles similaires

2 commentaires

  1. dit :Merci Hughes,est-ce que tu ariuas un lien sur ce court m?trage, je serais tr?s curieux de le voir…Beno

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page