Etalons du Burkina : Bakari Koné, l’assurance tout risque de la défense

331 4

Le défenseur des Etalons du Burkina, Bakari Koné, est depuis le 11 août 2011 joueur de l’Olympique Lyonnais après quatre années passées en nationale avec Guingamp. Le Burkinabè, qui après la remontée de son club, n’a joué que deux matches en ligue 2 est arrivé au haut niveau sans complexe. Le Général Bako séduit par son calme et sa solidité.

Bakari Koné alias “Général Bako”

Le destin de Bakari Koné est hors du commun. Tout a commencé le 7 octobre 2007, lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2008. Alors que le Burkina Faso devait affronter les Lions de la Teranga du Sénégal à Ouagadougou, Lamine Traoré, défenseur central des Etalons jette l’éponge pour blessures. Le sélectionneur Drissa Malo Traoré dit « Saboteur » est obligé de le remplacer. Mais l’homme n’a pas d’élément sous la main pour le remplacer. Alors, « Saboteur » organise un match amical contre l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) au Stade du 4 août. Ce match est joué à huis clos. Ce jour là, Bakari Koné a la lourde tâche de contenir Yssouf Koné, sociétaire de Rosenborg. Il exécute bien sa tâche. A la fin du match, alors qu’il s’apprêtait à dormir aux environs de 23 heures, Bakary Koné est convoqué  par le sélectionneur national. « C’était vraiment inattendu » se souvient Koné. Après seulement un seul match d’entrainement avec l’équipe nationale le lendemain vendredi, il est titularisé en défense centrale. Le sociétaire de l’EFO à l’époque, joue son premier match de haut niveau devant un aussi important public (le match se joue à guichet fermé).

Révélation en équipe nationale avec Saboteur

Même s’il a remporté la Coupe du Faso en2006, le public est surpris de voir ce jeune joueur de 18 ans aligné aux côtés d’autres inconnus tels que Jonathan Pitroipa arrivé de Fribourg (D2 Allemagne), Yssouf Koné de Rosenborg, Charles Kaboré (EFO), Paul Koulibaly (EFO), Yssouf Ouattara (Racing Club de Bobo) etc. des joueurs qui, en majorité jouait leur premier match international. Mais, Bakari Koné est auteur d’une prestation de haute volée devant El Hadj Diouf (Bolton), Diomansy Camara (West Brom Witch), Henri Camara (Wigan), Pape Bouba Diop (Fulham) tous évoluant en Angleterre. Sa force mentale lui permet de combler son inexpérience, et d’enrayer les velléités offensives des attaquants sénégalais. « J’étais surpris d’être titulaire mais ça ne m’a pas fait peur de jouer » confie Bakari Koné. Le Burkina Faso sort victorieux (1 à 0) contre toute attente. A la fin du match, le public s’interroge sur ce jeune joueur auteur de cette prestation exceptionnelle.  Le sélectionneur burkinabè avait l’œil sur lui depuis longtemps. « Il était dans ma liste élargie. Lorsque, Lamine Traoré s’est plaint de blessures, j’ai alors demandé un match amical contre l’EFO pour le confronter à Yssouf Koné. Cela allait me permettre de voir sa véritable valeur. Il a confirmé mes premières impressions parce que je l’avais remarqué lors des matchs de championnats ». Après la rencontre le Sénégal, Bakari Koné rejoint l’équipe nationale des moins de 20 ans pour la CAN au Congo en janvier 2007. Malgré une élimination lors de la phase de poule, il fait une très bonne prestation avec un but à son actif.  Koné est remarqué par plusieurs clubs européens mais Kassoum Ouédraogo dit Zico, à l’époque Président de l’Etoile Filante de Ouagadougou, Ousmane Compaoré dit Lato et Madou Dossama entraineurs de l’EFO, lui conseille de choisir Guingamp. « Nous lui avons conseillé de commencer petit pour devenir grand. Ça marché. Aujourd’hui il est à Lyon » avoue Kasoum Ouédraogo qui pense que le meilleur reste à venir pour son ancien poulain.

Bakary Koné signe à Guingamp en ligue 2. Il dispute son premier match le 11 mais 2007 avant de devenir plus tard un titulaire indiscutable de son équipe. Bakary Koné joue presque tous les matchs. Il remporte la Coupe de France en 2009 sans pourvoir empêcher son équipe de redescendre en ligue 2. Depuis son arrivée à Guingamp, Bakari Koné est annoncé chaque année partant mais il est toujours fidèle à son club. C’est au moment où Guingamp retrouvait la ligue 2 et contre toute attente, que le Burkinabè est recruté par l’Olympique Lyonnais pour compenser les blessures du Brésilien Cris et du Ghanéen Mensah. Comme lors de sa sélection avec les Etalons Bakari Koné joue son premier match de championnat 2 jours après son arrivée. Il enchaine avec la Ligue des champions réussissant même a qualifié son équipe en marquant contre le Rubin Kazan lors du match retour.

Un joueur respectueux

Surnommé le « Général » pour son calme et son autorité légendaire et « Bako » (diminutifs Bakari et de Koné) pour faire la différence avec le joueur ivoirien Bakari Koné dit « Baky Koné », le Burkinabè est un joueur athlétique qui aime les duels. Son bon jeu de tête lui permet de marquer des buts décisifs pour son équipe comme ce fut le cas en ligue des champions. Avec ce club, il a marqué 7 buts « Franchement, c’est fort de passer de la Ligue 2 à la ligue des champions. Mais depuis 2007 en France et même dans le championnat européen, je n’ai rarement vu un joueur aussi fort de la tête » reconnait Eric Blahic entraineur adjoint de Guingamp. Avec ses excellentes prestations en championnat comme en ligue des champions, Bakari Koné est devenu un concurrent sérieux pour Cris. Chaque fois que Bakari Koné a intégré une équipe, il est devenu titulaire indiscutable que ce fut avec les Etalons ou Guingamp. Joueur respectueux et modeste, « le Général Bako » force le respect. Lors de ses vacances à Ouagadougou, Bakari lorsqu’il arrive au terrain de l’EFO son ancien club, fait le tour du terrain pour saluer tous les supporters. En équipe nationale, son assurance rassure ses coéquipiers. Ce caractère, il le doit à l’école coranique qu’il a fréquentée à Abidjan en Côte d’Ivoire. Né le 28 avril 1988 à Ouagadougou, Bako a immigré avec ses parents en Côte d’Ivoire comme beaucoup de famille burkinabè. Il a été formé Club Football Tout Puissant d’Abidjan  (CFTP) où il a passé deux ans. Avec Guingamp, Bakari Koné est pour le moment en train d’apprendre à jouer au haut niveau et emmagasiner de l’expérience. A cette allure, « Le Général » pourrait aller donner des ordres et se faire respecter dans des clubs plus huppés que Lyon les saisons à venir.

Boukari Ouédraogo

Il y a 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre