Troy Davis a été exécuté !

545 0

Davis TROY
Davis TROY

Après un délai de plus de trois heures, Troy Davis, un Noir emprisonné depuis plus de 20 ans pour le meurtre d’un policier blanc, a été exécuté mercredi soir à la prison de Jackson, en Georgie.

 

L’exécution du prisonnier avait été reportée plus tôt en soirée afin de laisser le temps à la Cour suprême américaine de se prononcer sur une ultime demande de suspension, une demande qui a été rejetée peu après 22 h.

M. Davis, qui devait initialement être exécuté par injection mortelle à 19 h, a attendu la décision de la Cour suprême attaché à une civière dans la pièce où devait avoir lieu l’exécution.

Les centaines de manifestants rassemblés devant la prison ont accueilli la nouvelle dans le silence et la déception.

Avant de recevoir l’injection qui lui a ôté la vie, Troy Davis a remis une lettre à son avocat. Ce matin, la rédaction du média “Le Point” a été la première à en traduire de gros passages que nous vous proposons ici :« Je veux vous remercier tous pour vos efforts et votre dévouement en faveur des droits de l’homme et de la bonté humaine ; lors de ces dernières années, j’ai éprouvé tant d’émotions, de joie, de tristesse… sans jamais perdre la foi. C’est grâce à vous tous que je suis en vie aujourd’hui. (…) Ma soeur Martina me dit (…) qu’elle n’arrêtera jamais de se battre pour me sauver la vie et prouver au monde que je suis innocent de ce crime terrible.Je suis ému, quand je découvre des mails du monde entier, venant d’endroits que je n’imaginais même pas connaître un jour, de personnes parlant des langues et exprimant des cultures et des religions que je ne pouvais seulement espérer découvrir un jour (…) Ce n’est pas une affaire qui concerne la peine de mort, ce n’est pas une affaire qui concerne Troy Davis, c’est une affaire qui touche à la justice et à l’esprit humain (…).
 
Je ne peux pas répondre à toutes vos lettres, mais je les lis toutes. Je ne peux pas vous voir tous, mais j’imagine vos visages. Je ne peux pas vous entendre parler, mais vos lettres m’emmènent aux quatre coins du monde. Je ne peux pas vous toucher physiquement, mais je sens votre chaleur tous les jours que j’existe.

Donc merci, et souvenez-vous que je suis dans un endroit où l’exécution peut seulement détruire votre état physique, mais grâce à ma foi en Dieu, à ma famille et à vous tous, je suis spirituellement libre depuis longtemps, et peu importe ce qui arrivera dans les jours et les semaines à venir, ce mouvement pour abolir la peine de mort, pour rechercher la vraie justice, pour faire éclater un système qui ne réussit pas à protéger ses innocents, doit être accéléré.

Il y a tant d’autres Troy Davis. Ce combat pour abolir la peine de mort ne sera pas gagné ou perdu à travers moi, mais à travers notre force à avancer et à sauver chaque personne innocente emprisonnée à travers le monde. Nous devons démanteler ce système injuste, ville par ville, État par État, et pays par pays. J’ai hâte d’être avec vous, peu importe que ce soit physiquement ou spirituellement, et ce jour-là, j’annoncerai : ‘Je suis Troy Davis, et je suis libre !’ ‘Ne cessez jamais le combat pour la justice, et nous gagnerons !’ »

Sources : AFP et Le Point



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *