Programme de formation de 5000 jeunes : l’édition 2010 à l’heure du bilan.

380 0

Le jeudi 22 septembre s’est ouvert à Ouagadougou un atelier sur le Programme de Formation de 5000 jeunes en Entrepreneuriat (PFE5000), lancé par le gouvernement burkinabè en 2008 pour combattre le chômage des jeunes.  Un atelier bilan qui débouchera sur le lancement de la prochaine édition.

La problématique du chômage est une donne permanente et préoccupante au Burkina Faso. La preuve, de multiples initiatives privées et étatiques ont vu le jour en vue de résorber le chômage des jeunes et de donner une réponse à l’absence d’offres d’emploi ou à l’incapacité de l’administration burkinabè à absorber tous les jeunes diplômés. La réponse à cette crise de l’emploi semble faire l’unanimité autour de la nécessité de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes, comme le soutient le Secrétaire général du Ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, « faire des jeunes les bâtisseurs de leur propre développement ». C’est à cette perspective que veut répondre, depuis 2008, le PFE5000 pour lequel il est question de procéder au bilan de la dernière édition à cet atelier.

4 677 jeunes formés en entrepreneuriat en 2010

Il s’agira pour les jeunes promoteurs participants à cet atelier aux cotés des responsables régionaux d’échanger sur les résultats pour 2010. En termes de chiffres, cette édition qui s’est étalée du 02 octobre 2010 au 15 juin 2011 a permis de former 4 677 jeunes et d’enregistrer 2 402 plans d’affaires qui concourent pour le financement auprès du Fonds d’Appui aux Initiatives des Jeunes (FAIJ). Le vaste et ambitieux programme de formation de 5000 jeunes en entrepreneuriat s’est donné pour objectifs de promouvoir l’auto-emploi et d’accompagner les jeunes, aussi bien dans le renforcement de leurs capacités que dans le financement des meilleurs projets.

Atteindre 20 provinces en 2011

Jusqu’à présent, le programme couvre les treize régions du territoire, où sont déconcentrées les structures du FAIJ. Mais l’offre de formation reste encore loin de nombre de jeunes burkinabés. Les défis que le programme entend relever pour les prochaines éditions sont entre autres le rapprochement de l’offre de formation aux jeunes. Selon le Coordonnateur national du PFE5000 et directeur du FAIJ, Monsieur Parfait Désiré OUEDRAOGO, au-delà des régions, les formations vont atteindre le niveau provincial, et progressivement celui communal. Ainsi, douze provinces ont été atteintes en 2010 et le programme se fixe pour objectif de passer à 20 provinces dans l’édition 2011.

De son côté, le ministère rassure sur le soutien du gouvernement à ce programme entièrement financé par des fonds étatiques et qui bénéficie en outre de l’appui d’un certains nombre de cabinets de formation. Ce d’autant plus que, pour Michèle OUBDA, Secrétaire général du MJFPE, le programme participe de la valorisation des ressources humaines, une priorité dans le programme quinquennal du chef de l’Etat, Blaise Compaoré.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre