Rentrée politique du CDP : la jeunesse et les ambitions du parti

Les premiers responsables du parti, à l'ouverture de la cérémonie. Ph. B24

Le Parti pour la démocratie et le progrès (CDP) effectue sa rentrée politique les 25 et 26 septembre 2011 à Ouagadougou, sous le thème «la jeunesse, une nouvelle responsabilité citoyenne pour un Burkina émergent».

Cette rencontre du CDP, parti majoritaire regroupe des militants et sympathisants venus des quarante cinq provinces du Burkina Faso pour échanger sur la vie du parti sous la direction et la coordination du bureau politique national.

Elle sonne également comme le rassemblement des troupes, pour élaborer les consignes et renforcer la mobilisation pour les échéances électorales à venir, les municipales et législatives couplées de 2012. La rentrée politique est prévue durer pour deux jours et est placée sous le signe de la jeunesse ; une jeunesse qui est au cœur de tout selon les responsables du parti.

S’adressant aux jeunes, le président du CDP, Roch Marc Christian Kaboré, souligne qu’ils doivent «être l’expression achevée de la conscience politique et civique de la jeunesse et la locomotive de son engagement en faveur du développement économique et social». Une interpellation fondée qui tire sa justification dans les évènements qu’a connus le pays cette année (la crise sociopolitique).

C’est pourquoi, il demeure indispensable, selon le secrétaire général de la section Kadiogo du CDP, Patrice Nikiéma, de s’investir dans la formation politique et civique de la jeunesse afin qu’elle soit une force active de progrès et la promesse d’une relève sûre de demain.

«Nous voulons d’une jeunesse pleine de vitalité, d’ingéniosité, de créativité, qui s’organise mieux pour le renforcement du parti et pour être l’acteur de premier plan du développement d’un Burkina émergent», à ajouté le président M. Kaboré.

Si les revendications qui ont sous-tendu la manifestions sanglantes de cette année sont plus ou moins fondées et légitimes, la manière employée dénote de l’insouciance, de l’instrumentalisation, de la manipulation d’une jeunesse désorientée qu’il faille guider, selon les responsables de ce parti.

Et, conscient du rôle et de la place de la jeunesse dans la vie d’un parti et même d’une Nation, le CDP a décidé de la placer au centre de son action au cours de l’année politique qui commence, ce, dans l’optique de sa responsabilisation politique et citoyenne. Dans ce sens, une communication sera faite sur la contribution de la jeunesse à l’édification d’un Burkina Faso émergent.

Les jeunes du partis sont sortis nombreux pour cette rentrée politique placée sous le signe de la jeunesse. Ph. B24

Au cours de ces deux jours, quelques autres activités sont prévues. Il s’agit d’une opération de don de sang, des débats avec la presse nationale et internationale, une opération de salubrité.

Cette rentrée politique s’effectue à un moment où le parti semble ne pas être épargné par les querelles intestines, avec une jeunesse qui se dit muselée.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page