Championnat National de Football, deuxième division: la ligue nationale de football a rendu son verdict sur les litiges ASFB/USFRAN et ASFB/RCK

571 0

Le verdict de la  ligue nationale de football du Burkina Faso  est tombé le mardi 27 septembre 2011, au sujet des affaires de litiges en deuxième division. Ce que l’on peut  retenir pour l’instant, c’est que l’USFRAN et le RCK  n’ont pas eu gain de cause au sujet de leur réserve sur le joueur de l’ASFB, Mikailou Pentiou Traoré.

Le Président de la section football du RCK Bamory Traoré. Ph. B24
Le Président de la section football du RCK Bamory Traoré. Ph. B24

Réunie en sa séance du 26 Septembre dernier, la ligue nationale de football a tranché les litiges dans les dossiers de deuxième division du football Burkinabé. Ainsi, elle a décidé ce qui suit: « les évocations de fraude d’un joueur de l’ASFB par le capitaine du RCK lors du match ASFB/RCK et RCK/ASFB comptant pour les 3ème et 8ème journées de la super division D2 saison 2010-2011, sont recevables, conformément aux dispositions de l’article 96 des règlements généraux de la FBF, mais non fondées.

Par conséquent, la ligue nationale de football du Burkina Faso a décidé ce qui suit: « les matches ASFB/RCK et RCK/ASFB comptant pour les 3ème et 8ème journées de la super division D2, saison 2010-2011, sont homologuées selon les résultats acquis sur le terrain ».

En situation pareille, le RCK rate sa montée en première division, lui qui s’armait déjà pour affronter l’EFO en barrage pour la zone de Ouagadougou.

Ayant pris connaissance de ce verdict, les dirigeants du Rail club du Kadiogo s’apprêtent à faire appel. Mais pourront-ils le faire ? Selon les textes régissant le football national en matière d’évocation, il n’y a pas de recours possible. Que vont donc faire le président de la section football du RCK, Bamory Traoré, et son équipe? En tout état de cause, si cette décision reste en l’état, c’est l’EFO qui se frotte les mains, mais c’est aussi l’AS MAYA  qui se fait des soucis  dans la zone de Bobo Dioulasso. En effet pour définitivement avoir son ticket pour la première division, le champion actuel de la D2,  l’ASFB doit jouer un match de barrage contre le troisième du dernier exercice du championnat national de première division de la ville de Bobo.

Ainsi, on se retrouve dans les entrailles de la fin de saison en première division. Mais cette fois –ci c’est la ligue nationale de football qui a pris ses responsabilités. A  ce niveau, c’est sûr que le verdict ne fera pas l’unanimité, puisque le RCK  pouvait  arracher à l’ASFB, la première place de la super division en D2. C’est donc une polémique de plus qui  s’invite  de nouveau  dans le football Burkinabé. Quelle sera la conduite du RCK ? Wait and see...

Firmin OUATTARA

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *