Célébration de la journée mondiale de la personne agée.

Les personnes âgées, Une nouvelle force pour le développement.

210 0
Célébration de la journée mondiale de la personne agée.
Des personnes âgées présentes au cérémonial commémoratif de leur Journée à la place de la marie de Bobo-Dioulasso. Ph B24

Le samedi 1er octobre 2011, les autorités Burkinabè ont commémoré la journée mondiale de la personne âgée à Bobo-Dioulasso. Le cérémonial a eu lieu à la place de l’hôtel de ville.

Placée sous le marrainage de la première dame du Faso, Chantal Compaoré, cette 21ème édition de la journée internationale pour les personnes âgées s’est tenue sur le plan national sous le thème, « Les personnes âgées, une nouvelle force pour le développement ». Au delà de son aspect festif, la commémoration de cette journée a été une aubaine pour les personnes âgées de soumettre des doléances aux autorités, relatives à leurs conditions de vie. Il s’agit entre autres de la construction d’un centre de gériatrie et de gérontologie ; de l’établissement, sur texte législatif, d’un carnet de santé pour les personnes âgées, de la réduction des frais de transport urbain, …

Ces doléances ont été formulées en présence de la première responsable du ministère en charge des questions sociales. Selon madame Clémence Traoré/Somé, ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, « la journée mondiale pour les personnes âgées leur a été dédiée au regard non seulement de la situation particulière de cette frange de la population, mais aussi parce que la société mondiale est confrontée à une tendance dite de vieillissement des populations impliquant l’accroissement du nombre des personnes âgées ». Au Burkina Faso, les personnes âgées représentent 5% de la population. Parmi elles, 86,4%  sont du troisième âge (de 60 à 79 ans) et 13,6% sont du quatrième âge soit de 80 ans et plus.

Toujours selon la ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, « 82,2% des personnes âgées vivent en campagne ».  Aussi a-t-elle souhaité que la commémoration de la journée pour les personnes âgées soit un véritable moment de réflexion sur leur situation réelle. Un souhait appuyé par la marraine de cette édition, madame Chantal Compaoré, qui s’est réjouie de la création du Conseil national de la personne âgée. Car pour elle, « cette structure est un sage interlocuteur sur certains sujets fondamentaux pour la nation et la personne âgée elle-même.» Tout en reconnaissant le vieillissement comme un processus continu et évolutif dans la vie de l’individu, la marraine a souligné que, « s’occuper des personnes âgées est non seulement une dette sociale mais aussi un gage de notre bien être futur ». C’est pourquoi elle a donné des vivres, des couvertures et des nattes à ses filleuls. Au total, la première dame leur a fait un don d’une valeur de 5 millions de francs CFA. D’autres bonnes volontés ont profité du cérémonial commémoratif pour laisser parler leur cœur.

Boroma

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre