La CPI autorisée à enquêter sur les violences post-électorales en Côte d’Ivoire

107 0

 La Cour pénale internationale (CPI) a autorisé ce lundi l’ouverture d’une enquête sur d’éventuels crimes commis en Côte d’Ivoire durant la guerre civile entre les forces de Laurent Gbagbo et les partisans d’Alassane Ouattara après l’élection présidentielle de fin 2010.

“La chambre préliminaire III de la Cour pénale internationale a fait droit à la requête du Procureur aux fins de l’ouverture d’une enquête sur les crimes présumés relevant de la compétence de la Cour qui auraient été commis en Côte d’Ivoire depuis le 28 novembre 2010”, a indiqué la CPI dans un communiqué.

Le gouvernement du président ivoirien, Alassane Ouattara, a salué cette décision de la Cour pénale internationale (CPI) d’ouvrir une enquête sur les crimes de la crise post-électorale et dit n’avoir ni “gêne” ni “crainte”, alors que des figures de son camp pourraient être inquiétées.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre