Le prix Nobel de la Paix décerné à trois femmes

391 0

Le prix Nobel de la Paix 2011 a été attribué ce vendredi à trois femmes : Ellen Johnson-Sirleaf (à droite), la présidente du Liberia, qui partait favorite, Leymah Gbowee, une autre Libérienne (au centre) militante du droit des femmes et Tawakkol Karman (à gauche), une Yémenite.

Les trois lauréates sont récompensées “pour leur lutte non violente en faveur de la sécurité des femmes et de leurs droits à participer aux processus de paix”, a déclaré à Oslo le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland.

Ellen Johnson-Sirleaf, 72 ans, est la présidente du Liberia depuis 2006. Elle a réussi à réconcilier et redresser écononiquement un pays qui avait vécu une guerre civile de plus de dix ans.

Leymah Gbowee, surnommée la “guerrière de la paix”, est quant à elle une militante pacifiste qui a également contribué au retour de la paix au Liberia. Elle a notamment été à l’origine d’une “grève du sexe” qui permit indirectement de mettre fin aux combats en 2003.

Tawakkol Karman, 32 ans, est l’une des figures de proue du “printemps arabe” au Yémen. Elle a joué un rôle prépondérant dans la lutte en faveur des droits des femmes, de la démocratie et de la paix au Yémen. Tawakkol Karman a d’ailleurs rapidement dédié son prix Nobel au “printemps arabe“.

Avant ces trois femmes, la dernière femme prix Nobel de la paix était la Kenyane Wangari Maathai. Distinguée en 2004, elle est décédée le 25 septembre dernier.



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. SOME m. y. b. b.y. |

    Apparemment le concept “genre” se mondialise. tant mieux si les femmes peuvent mettre ? contribution leur comp?tence, leur imagination, leur intelligence,leur dynamisme pour semer la paix dans le monde. f?licitations ? elles. on ne va plus encore crier ici que les femmes jouent les seconds roles ou qu’elles sont marginalis?es …

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *