Investir dans le secteur agricole pour un développement durable, le FIDA accompagne le Burkina Faso.

152 0

Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) est l’un des principaux accompagnateurs financiers du Burkina. Une mission de cet organisme international conduite par son président Kanayo F. Nwanze, séjourne actuellement au Burkina Faso. Elle a été reçue par le premier ministre, Son Excellence Beyon Luc Adolphe TIAO, le vendredi après midi. Dans la matinée, une séance de travail a réuni la délégation et les ministres en charge du développement rural, dans les locaux du ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique.

Le Président du FIDA Kanayo F. Nwanze, en compagnie du  ministre Laurent Sedogo, sur le perron du premier ministère. Ph. B24
Le Président du FIDA Kanayo F. Nwanze, en compagnie du ministre Laurent Sedogo, sur le perron du premier ministère. Ph. B24

Depuis 1981, le FIDA accompagne le Burkina Faso dans le domaine agricole. Grâce à ses appuis financiers, beaucoup de projets et programmes ont pu être réalisés sur le terrain. Ces projets et programmes qui bénéficient particulièrement aux populations rurales, participent d’une manière générale au développement durable du pays. En exemple, l’on peut citer, la deuxième phase du Programme National de Gestion des Terroirs (PNGT II), cofinancée par la coopération Danoise et la Banque mondiale, qui a bénéficié directement à environ 210 000 ménages sur l’ensemble du territoire national.

A l’issue de son entretien avec le premier ministre, le président du FIDA a dit approuver le choix du Burkina de faire de l’Agriculture une pièce maîtresse de son développement économique. Les efforts faits en matière de récupération des sols et de promotion des cultures vivrières telles le riz et le niébé ont été salués par le président du FIDA. Ce dernier se dit satisfait de ces efforts, et affirme que le Burkina pourrait être cité en exemple à d’autres pays dans ces domaines.

Le président du FIDA et sa délégation n’entendent pas se limiter aux salons feutrés des salles d’audiences pour se faire conter les réalisations faites avec les financements de leur institution. En effet, une visite de terrain, pour constater effectivement les réalisations, est prévue le samedi 08 octobre dans la province du Passoré. Cette visite a également pour but de rencontrer les bénéficiaires. Par ailleurs, M. Kanayo F. Nwanze a annoncé que son institution entend accorder au Burkina dans les prochaines années,  un financement sous forme de don à hauteur d’environ 40 millions de dollars américain, afin de soutenir notamment les micros entreprises rurales.

Il y a 1 commentaire

  1. Ce texte m’a e9claire9 sur ce sujet. Je ne connaissais pas du tout cette fae7on de faire les csheos, j’ai l’impression que je vais pouvoir avancer sur mon projet perso. super!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre