Produits pétroliers frauduleux, la permanence d’un danger.

132 0

Le Bénin est un pays côtier qui, comme de nombreux autres pays africains, connait le phénomène de la contrebande des produits pétroliers, avec les risques inhérents à cela.

Procession  de motos dans  la capitale béninoise. Ph.cotonou2011
Procession de motos dans la capitale béninoise. Ph.cotonou2011

Dans la ville de Cotonou, des zem (taxi-moto) aux véhicules de particuliers, la majorité des engins à moteur est  « abonné » au carburant issu de la fraude. Dans la capitale et sur les grands axes routiers du pays, il n’est pas rare de voir, aux abords des voies, des enseignes indiquant les échoppes  qui vous livrent du carburant à des prix défiants toute concurrence. Plus l’on s’éloigne du sud  vers le nord, les prix diffèrent. De 250Fcfa, le litre de ce fameux sésame peut atteindre 350FCFA. Ce produit et ses dérivés qui  emplissent le pays proviennent du Nigéria voisin.

S’il est une aubaine pour le commun des béninois, et de plus en plus pour les burkinabè (puisque l’on rencontre ces genres de produits dans les villes de Fada N’Gourma, Tenkodogo et même de Ouagadougou), il n’en demeure pas moins que le carburant frelaté constitue parfois un handicap pour certains secteurs d’activités et une source de danger pour les populations. Les premières personnes exposées aux dangers de ces produits pétroliers sont les vendeurs eux-mêmes. Dans leurs échoppes, ils sont nombreux qui ne mettent en place aucun dispositif sécuritaire pour prévenir les risques d’incendie inhérents à la manipulation de ces produits hautement inflammables. Ce qui, rehausse le niveau de dangers et expose les usagers et leurs engins.

Outre, la concurrence déloyale qui mine les essenceries traditionnelles, la vente massive de ces produits menace l’environnement . En effet, dans les localités visitées, les vendeurs à la sauvette ne prennent aucune mesure susceptible de ménager leur environnement immédiat. En plus de mettre à mal la qualité de l’air, les bidons et les jerricanes sont disposés à même le sol qui absorbe des quantités énormes d’essence et de gasoil.

 Cette activité constitue certes une source de revenu qui nourrit des familles, mais si on n’y prend garde, elle pourrait constituer un manque à gagner énorme pour les économies des pays concernés et causer des dégâts de divers ordres.

Rialé

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre