Infrastructures routières, 973 millions de F CFA pour contrôler les charges à l’essieu

567 0

La commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a accordé au Burkina Faso ce mardi 11 octobre 2011, un appui financier d’un montant de 973  250 000 F CFA pour la construction d’une station de pesage à basse vitesse.  

Cérémonie de signature de la Convention de finance

La convention de financement a été signée par le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba, et le président  de la commission de l’UEMOA Soumaïla Cissé. Elle vise la réalisation d’une infrastructure de contrôle/vérification des chargements des véhicules sur le corridor burkinabè.

Il s’agit d’une station de pesage comprenant toutes les installations  et la fourniture de pèse-essieux mobiles pour le contrôle des véhicules de façon inopinée. L’exécution des activités est prévue sur une période de 18 mois sous la supervision de compétences du ministère des Infrastructures et de la commission de l’UEMOA.

Le présent financement entre dans le cadre de l’exécution du Programme d’Actions communautaires des Infrastructures et Transports routiers (PACITR) de l’Union économique monétaire ouest africaine.

Il consacre le démarrage de la deuxième phase du programme qui s’adresse aux Etats de l’union, sans façade maritime, a précisé le président de la commission de l’UEMOA Soumaïla Cissé, (la première démarrée en 2009 ayant concerné les cinq pays côtiers).

Selon le ministre burkinabè de l’agriculture, Laurent Sedogo, ce financement est très important pour le Burkina Faso dont le réseau routier fait l’objet ces dernières années, d’une sévère sollicitation due à l’augmentation exponentielle du trafic et à la surcharge des véhicules poids lourd.

Au-delà donc de la préservation et la sauvegarde du patrimoine routier du pays par le contrôle des normes de gabarit et de charge à l’essieu, la réalisation de ce projet vise à soutenir le développement économique de l’espace communautaire.

La maîtrise d’ouvrage de la construction de cette station de pesage à Nagréongo, sur l’axe Ouagadougou – Koupéla (RN4), est  confiée à l’Agence d’exécution des travaux  d’intérêt public pour l’emploi, FASO BARRA.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre