Tournoi de l’UEMOA: La préparation des Etalons locaux traine

897 0

Le tournoi de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine(UEMOA) se tient du 30 octobre au 6 novembre 2011 à Dakar, la capitale du Sénégal. A un mois de l’échéance, les Étalons locaux ne semblent pas prêts pour aborder la compétition en toute sérénité.

Le Burkina Faso ne semble pas avoir d’objectifs précis pour le tournoi de l’Union Économique Ouest Africain (UEMOA). La cinquième édition de cette Coupe de l’Intégration se déroule du 30 octobre au 6 novembre 2011 à Dakar. Le sélectionneur des Étalons locaux Gualbert Kaboré, n’a pas encore commencé la préparation de son équipe.  Une situation inquiétante, surtout que le Burkina Faso est logé dans un groupe relevé, composé du pays organisateur, le Sénégal, la Côte d’Ivoire double vainqueur de l’épreuve et le Togo. Le journal Sidwaya Sport révèle qu’à deux semaines du démarrage du tournoi, aucun regroupement n’a été effectué. La Fédération Burkinabè de Football aurait évoqué le manque de moyen pour démarrer plus tôt la préparation.

En plus de cela, la liste de départ élaborée par l’encadrement technique pourrait ne pas être respectée. Certains joueurs retenus pourraient quitter leur club avant le début de la compétition, pour des championnats étrangers. Pourtant cette compétition qui a pris son envol au Burkina Faso en 2007 est réservée uniquement aux joueurs évoluant dans leurs championnats nationaux . Un tournoi qui aurait permis aux joueurs locaux de se faire remarquer par les recruteurs et de gagner en expérience. Cette compétition sous régionale est également une tribune pour préparer  le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN). Ce qui est également déplorable, c’est que le Burkina Faso semble y participer juste parce qu’il faut le faire. La complexité du tournoi fait qu’il faut sortir premier du groupe pour jouer la finale car seuls ceux qui occupent ce rang peuvent jouer la finale. Il n’y a pas de demi-finale.

Un manque de préparation qui s’ajoute à l’absence de Compétition. Le championnat national de première division a pris fin depuis  trois mois. Toutes les équipes n’ont pas encore commencé à préparer la reprise du championnat. D’où l’inquiétude de Gualbert Kaboré, dans les colonnes de Sidwaya Sport, qui se sent obligé d’allier à la fois la préparation foncière et tactique pour espérer être au top avant le début du tournoi. La FBF aurait proposé une mise au vert de l’équipe pour le vendredi 14 octobre prochain. Une situation qui n’arrange pas le sélectionneur des Étalons locaux.

Dans ce genre de compétition, il est préférable de retenir des joueurs de moins de 23 ans afin de préparer la relève de l’équipe nationale. Malheureusement, hormis l’édition de 2009 à Cotonou au Bénin, le Burkina Faso n’a pas toujours respecté ce principe. Gualbert Kaboré est en train de faire de son mieux pour représenter valablement le Burkina Faso.

Boukari Ouédraogo

La composition des deux groupes

Groupe A : Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Togo

Groupe B : Niger, Mali, Bénin, Guinée Équatoriale



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *