Travail des enfants : une conférence publique pour sensibiliser à Bobo.

727 0

Le jeudi 6 octobre 2011, la direction régionale du travail et de la sécurité sociale des Hauts-Bassins a organisé une conférence publique, pour sensibiliser sur les formes dangereuses de travail des enfants.

Ph. droitsenfant.com

« La lutte contre les formes dangereuses de travail des enfants »a été le thème  des échanges tenus entre la direction régionale du travail et de la sécurité sociale des Hauts-Bassins et les potentiels utilisateurs de la main d’œuvre enfantine. La rencontre qui a duré plus de trois heures, a eu pour objet une vulgarisation des textes législatifs et règlementaires relatifs au travail des enfants. Elle a visé également une meilleure distinction des formes de travail n’entrant pas dans la catégorie de travail des enfants.

Une autre raison non moins importante de cette rencontre était de déterminer les causes et les méfaits de la pratique du travail des enfants. Le thème de cette rencontre autour de la lutte contre le travail des enfants a été expliqué aux participants par Yacouba Sawadogo, inspecteur du travail. Il avait à ses côtés, Tasséré Kouanda, contrôleur du travail et modérateur pendant les échanges. Ces échanges ont permis à plusieurs exploitants de la main d’œuvre enfantine de saisir les enjeux liés à celle-ci. Aussi, les participants ont souhaité que l’Etat rende accessibles et visibles les textes qui traitent de la question. Tous les travaux de la conférence se sont déroulés sous le regard de Sibiri Roamba, Directeur régional du Travail et de la sécurité sociale des Hauts-Bassins. Cette conférence qui est le premier du genre organisé par la direction régionale des Hauts-Bassins, a mobilisé plusieurs acteurs du secteur informel. Et les résultats auxquels les échanges ont abouti, ont satisfait les participants qui souhaitent que de telles occasions d’échanges puissent se multiplier.

Boroma



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *