13 octobre 2011: Les points saillants du Discours sur l’Etat de la Nation du premier ministre, Luc Adolphe Tiao.

671 0
Le premier ministre Luc Adoplphe Tiao était ce matin devant l’hémicycle pour le traditionnel Discours sur l’état de la nation. Deux heures et demi d’adresse qui lui ont permis de faire le bilan de sa gestion et de celle du gouvernement précédent. La crise en début d’année, la radiation des 566 militaires, la pluviométrie 2011, le secteur minier, etc, tous les sujets actuels ou presque y sont passés. Nous vous proposons ici pour lecture, quelques propos saillants.
Son Excellence Luc Adolphe Tiao.
Son Excellence Luc Adolphe Tiao.

–          Le premier ministre confirme la radiation de 566 militaires de l’effectif de l’armée nationale. Mentionnant aussi que plus de 300 d’entre eux sont en détention en attendant l’aboutissement d’une procédure judiciaire.

–          Le gouvernement regrette l’absence de certaines formations politiques d’opposition dans le débat sur les réformes politiques (CCRP et assises nationales), tout en respectant qu’ils sont libres de leur choix.

–          Luc Adolphe Tiao, précise que Me Bénéwendé Sankara a, malgré qu’il soit un éminent juriste, avocat et chef de file de l’opposition, demandé une alternance forcée au fort de la crise qui a secoué le pays. Selui lui, Me Sankara a voulu faire un coup d’Etat constitutionnel.

–          Le premier des ministres burkinabé a survolé la question de la situation pluviométrique sur le plan national. Il a noté que le cumul pluviométrique de cette saison comparé aux 5 dernières (2006-2010) est déficitaire dans la majeure partie du pays. Les Barrages comme Bagré, Kompianga, …, connaissent un grave déficit de remplissement.

–          Toujours sur la question de déficit pluviométrique, il a fait comprendre que certaines régions comme Dori ont connu des excédents pluviométriques.

–          Pour en arriver aux conséquences de ces déficits remarqués, il a prévenu qu’une ménace sur la sécurité alimantaire est assez probable. Pour cela, il en appelle au sens de la compréhension et de solidarité pour juguler une quelconque crise alimentaire.

–          Pour monsieur Tiao, 2010 a été une année de grandes réformes au niveau des médias. L’octroi de la carte de presse à plusieurs journalistes et la signature de la Convention Collective en est la preuve la plus illustrative.

–          Le remplaçant de Tertius Zongo, annonce que 280 Millions de CFA ont été remis au titre de la subvention aux médias en cet année.

–          Parlant du secteur minier, il a annoncé que le gouvernement met un point d’honneur à rendre transparents l’utilisation des revenus miniers, d’où l’adhésion du pays à l’ITIE.

–          Dans le secteur cotonnier, le gouvernement par la voix de son chef reconnait que la filière traverse une crise. Il est prévu pour juguler cette dernière, relancer la production en injectant 3 milliards pour soutenir les producteurs.

–          En matière d’investissement, le PM a parlé de l’amélioration des mesures de création d’entreprises et construction. Un délai de 3 jours dans les structures comme le CEFORES, le CEFAC, …

–          L’Hotel Silmandé a des problèmes, sselon lui. Des  nouveaux repreneurs déjà identifiés et le mode de gestion retenu est la location-gérance.

–          Selon l’orateur du jour, il n’est plus question de privatiser la SONABEL et ONEA.

–          Secteur minier encore, le gouvernement veut apporter des changements dans la politique minière. 774 titres miniers (permis de recherche ou d’exploitation) ont été octroyés jusque-là. Et 07 mines sont déjà en exploitation. La mise en place de la chambre des mines du BF a été annoncée.

–          Le gouvernement a reconnu que un retard certain a eu lieu dans travaux de réfection de l’aéroport de Ouaga. Le premierr ministre prendra le dossier en main et la fin prévue des travaux est prévue pour le 31 Décembre 2011.

–          Parlant du sport, PM a parlé du sacre des Etalons cadets à l’issue de la CAN 2010 de leur catégorie.

–          L.A.T n’a pas oublié de citer l’action du Président du Faso, SEM Blaise Compaoré dans la sous-région, dans la sous-région. il a souligné que ses différentes médiations sont à saluer et sont considérées comme bénéfiques pour l’image extérieure du Burkina Faso.

–          Le gouvernement n’occulte pas les lacunes et autres dysfonctionnements du système de gouvernance.

–          Fin du discours aux alentours de 12het 30 minutes.

–          En conclusion : le premier ministre a insisté sur le fait que “le Faso nous appartient à tous quelles que soient nos différences”, il a interpellé les uns et les autres à s’investir sans réserve.

Nous reviendrons dans les heures qui suivent sur ce discours sur l’Etat de la nation de SEM Luc Adolphe Tiao devant l’Hémicycle.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *