L’Ambassadeur Joseph PARE aux Burkinabè de France : « Faites rayonner une image positive du Burkina à l’extérieur »

593 0

Dans le cadre de ses échanges avec les burkinabè de France, Son Excellence Monsieur Joseph Paré a rencontré dimanche 9 octobre 2011 les délégués au CSBE / France, les présidents d’association et les compatriotes de la région parisienne et même d’autres départements. Cette première rencontre d’échanges et de prise de contact effective a été placée sous le signe de l’union fraternelle et la consolidation du patriotisme. Elle a été bien appréciée par les compatriotes de France qui en retour ont prodigué à l’ambassadeur Paré leurs vœux de succès et de réussite.

Répondant à l’invitation de l’ambassadeur Paré, les burkinabè de France ont massivement effectué le déplacement, témoignant ainsi de leur attachement à la mère patrie. « Lorsque vous arrivez dans une maison, il importe de vous faire connaître par l’ensemble de ses habitants, comme le veut notre tradition » : ainsi s’est exprimé tout d’abord l’ambassadeur Joseph Paré en guise d’introduction à la rencontre d’échanges autour des préoccupations communes. Tout en se réjouissant de la forte mobilisation des compatriotes tous âges confondus, il les a invité à faire de l’ambassade leur maison en France : « l’ambassade est la vôtre, c’est pour vous ; nous autres sommes des agents délégués par l’Etat pour l’animer au profit des relations que nous avons avec la France, tout en prenant en compte vos préoccupations ».

Suite à cette introduction, l’un des doyens de la communauté monsieur Hamidou Ouédraogo et le coordonateur des délégués au CSBE section France, monsieur Ambroise Bassolé ont tour à tour souhaité la bienvenue et prodiguer des vœux de réussite et de bonheur à S.E.M l’Ambassadeur. Au nom des compatriotes de France, ils ont promis de répondre chaque fois présent à l’appel de l’ambassadeur pour la construction du Burkina Faso. Saisissant cette opportunité, l’ambassadeur Paré a rassuré les compatriotes en déclarant : « dans la vie, il n’ya pas de héros solitaire ; personne ne peut réussir seul car il faut le concours et l’appui des autres. Je ne peux réussir ma mission qu’avec le concours de vous tous ».

L’ambassadeur Paré a par ailleurs appelé les compatriotes de France à resserrer les liens d’amitié, de fraternité, de solidarité entre eux et à former une bonne famille afin de relever ensemble les défis du développement au Burkina Faso. Il leur a enfin demandé de respecter les lois du pays d’accueil pour contribuer à faire rayonner davantage cette image positive du Burkina Faso à l’extérieur.

Au cours de cette rencontre d’échanges, l’ambassadeur Paré a porté à la connaissance de l’auditoire quelques informations notamment :

des activités diplomatiques qu’il a menées depuis son arrivée en France le 11 septembre dernier : remise des copies figurées de ses lettres de créances (15 septembre), présentation de ses lettres de cabinet à l’OIF et à l’UNESCO (23 et 26 septembre), prises de contacts avec des ambassadeurs) ;

de la participation le 20 septembre 2011 à la réunion du comité de suivi de l’accord de gestion concertée sur les flux migratoires et le développement solidaire ; en ce qui concerne le volet développement solidaire, il est prévue une réunion de concertations sur l’élaboration des dossiers de financement avec les présidents d’association le samedi 22 octobre à l’ambassade ;

de la participation du Président du Faso à Paris le 15 septembre à la remise du Prix Félix Houphouet-Boigny sur la recherche de la paix et de l’audience accordée à un groupe de compatriotes ;

du projet de création d’un consulat général du Burkina Faso à Paris…

Au titre des activités à venir, l’ambassadeur Paré à également porté à la connaissance des compatriotes de France la tenue le 15 octobre 2011 de la réunion annuelle des consuls honoraires de la juridiction et la venue des délégations de Coris Bank Internationale et de la SONATUR en vue de présenter leurs différentes offres.

Des échanges francs et directs

L’autre temps fort de cette rencontre d’échanges entre l’ambassadeur Paré et la communauté burkinabè de France aura été sans conteste, la séquence inter active des questions réponses. A cet exercice, aucune question n’a été occultée et de nombreux participants ont pris abondamment la parole pour s’exprimer. Au nombre des principales préoccupations, on retiendra celle relative au dossier de régularisation des sans papiers burkinabè qui en ont fait la demande. Ce dossier est toujours d’actualité reconnaitra l’ambassadeur Paré, car suite à la ratification de l’accord de gestion concertée des flux migratoires et au développement solidaire par les parlements français et burkinabè, sur la centaine de dossiers transmis, quinze ont déjà eu satisfaction ; néanmoins, des concertations sont toujours menées avec les autorités françaises pour la régularisation des autres demandeurs afin que cela serve d’exemple dans le cadre des relations bilatérales.

Des préoccupations on notera également, le problème d’hébergement des étudiants en stage à Paris et venant d’autres villes de France, la demande de visa pour les bi-nationaux, le vote des burkinabè de l’étranger, le règlement des pensions dans les pays de résidence des travailleurs admis à la retraite et l’accès à l’information. A chacune de ces préoccupations, l’ambassadeur Paré a dans un langage de vérité, parfois empreint d’humour à l’endroit de ses nombreux parents à plaisanterie présents dans la salle, livré des éclaircissements et interpellé de fois ses chefs de service en charge des dossiers à donner plus de précisions. .

Tirant les conclusions de cette rencontre, Son Excellence, le Professeur Joseph Paré s’est réjoui des contributions et de la mobilisation des compatriotes. Tout en réaffirmant sa disponibilité et celle de ses collaborateurs chaque fois que de besoin, il les a enfin encouragé à prendre part aux différentes activités initiées par l’ambassade.

 

Source: www.ambaburkina-fr.org

Crédit photo: Ambassade du Burkina Faso à Paris

 

 

 

 

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *