Burkina Faso: Commémoration annuelle de l’assassinat de Thomas Sankara le 15-octobre, l’UPS-MP se désolidarise

852 0
Thomas Sankara

L’UPS-MP, parti de courant sankariste, en tant qu’un parti responsable et soucieux de perpétuer l’idéologie du père de la révolution bukinabè, a toujours participé activement à la commémoration de l’assassinat de ce grand homme. Ce pèlerinage n’a pas été un acte fortuit, dépourvu de fondement. Loin de cette idée, elle devrait assainir et renforcer la cohésion des courants d’obédience sankaristes. Œuvrant dans ce sens, les responsables de ce parti ont cru apporter leur contribution à l’éclat de cette commémoration et partant à fédérer les forces vives au niveau de la nation.

Mais force est de constater que malgré l’organisation du Symposium international Thomas Sankara organisé en 2007 dont les conclusions visaient la mise en place d’une dynamique d’union afin de formaliser la vision du sankarisme, d’œuvrer à faire aboutir le dossier judiciaire sur son assassinat, de connaître les circonstances de sa mort en vue de la rectification de l’acte de décès, de faire une expertise pour vérifier le caveau érigé à sa mémoire et enfin de s’assurer de l’engagement des autorités de ce pays pour garantir la sécurité des membres de sa famille pour leur retour, rien n’a bougé. Hélas, vingt-quatre ans de combats et peu de résultats à notre actif.

Pire encore, les conclusions du Symposium international Thomas Sankara organisé en 2007 n’ont pas encore fait l’objet de validation pour des intérêts inavoués. Nous nous trouvons en face d’une farce qui n’a que trop duré. Ainsi, Considérant une absence de volonté à aller vers l’intérêt collectif, Considérant que ce rassemblement est devenu un cirque d’hypocrites, Refusant de bâillonner le combat héroïque et mondial pour l’émancipation des peuples dans la dignité et la démocratisation des sociétés, Refusant de cautionner ces rencontres ponctuelles voire spontanées qui n’amorcent aucune lueur d’espoir au stade actuel et dont les objectifs ne rehaussent pas l’honneur du défunt, et n’apaisent point la peine de ses ayants droit, Formulons, sans équivoque, la suspension de notre participation aux commémorations de l’assassinat de l’icône de la révolution, jusqu’à nouvel ordre, à compter du 15 octobre 2011, Restons ouverts à toute forme de rassemblement fondé sur l’idéologie et l’essence du sankarisme, Proposons, pour ce faire, un forum regroupant tous les sankaristes où seront versées les conclusions du symposium pour que le père du CNR repose en paix et que sa vision de gouvernance et de lutte contre la pauvreté soit connue et valorisée au profit de tous les peuples.

Plus que jamais, cette forme de gouvernance et de pilotage de l’économie s’impose comme une alternative à la crise financière et celle de la dette qui perdure et menace les économies capitalistes même les plus organisées. Pour l’unité durable, l’UPS-MP est prête à faire encore des concessions pour qu’éclose une stratégie commune pour faire triompher l’idéal Thomas Sankara dans laquelle toutes les forces morales et physiques se retrouvent et s’émancipent, et protègent l’intérêt général.

Ouagadougou, le 14 octobre 2011

Le Président Joseph OUEDRAOGO



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *