Santé : 5 milliards de F CFA pour le CHR de Manga

959 0

Le Fonds koweitien pour le développement économique (FKDEA) a accordé au Burkina Faso un financement de 3,3 millions de dinars koweitiens soit plus de 5 milliards de francs CFA pour la construction et l’équipement du Centre hospitalier régional (CHR) de Manga.

Le directeur général adjoint du Fonds koweitien pour le développement économique arabe, Ghanem S. S. Al-Ghenaim

La signature de la convention consacrant le financement a eu lieu ce vendredi 14 octobre 2011 à la salle des conférences de Ouaga 2000 entre le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba et le directeur général adjoint dudit fonds, Ghanem S. S. Al-Ghenaim.

Il s’agit d’un prêt destiné au financement partiel du projet de construction de ce centre hospitalier régional qui va compléter la dotation en CHR aux 13 régions du pays ; la région du Centre (Ouagadougou) et des Hauts Bassins (Bobo-Dioulasso) ont chacun un centre hospitalier universitaire.

L’objectif du projet est d’appuyer la mise en œuvre, par le renforcement des capacités du système de santé, du Plan national de développement sanitaire (PNDS) dont s’est doté le gouvernement dans sa politique de couverture sanitaire du territoire.

Le ministre de la santé, Adama Traoré a salué la signature  de cette convention qui appuie le Burkina Faso dans sa quête permanente du bien-être de ses populations. Il a rassuré que les fonds ainsi accordés au pays seront judicieusement utilisés.

Et, sans aucun doute, la réalisation de ce projet va améliorer l’accessibilité géographique des populations de la région  du Centre–Sud estimées à plus de 700 000 personnes. Elle permettra du même coup le désengorgement des centres hospitaliers nationaux, la promotion de la santé maternelle et infantile, la formation adéquate des ressources humaines, la lutte contre la pauvreté.

Le CHR de Manga a un coût total d’environ 12 milliards de F CFA. Le projet est cofinancé par le Fonds saoudien pour le développement à 42% (accord de financement déjà signé), l’Etat burkinabè à 16%, en plus du financement qu’il vient de recevoir.

Le directeur général adjoint du Fonds koweitien pour le développement arabe, Al-Ghenaim, a réaffirmé la disponibilité de son institution à soutenir d’autres projets pour le développement socioéconomique du Burkina.



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. juste dire que c’est une bonne chose surtout qu’il s’agit de la sant? des populations. faire de telle sorte pour les populations puissent avoir acc?s et veiller ? ce que le chantier finisse vite et bien.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *