2iE: Lancement du 1er programme européen de développement d’une filière professionnelle pour l’électrification rurale en Afrique de l’Ouest.

481 0

Le premier programme européen de développement d’une filière de l’électrification rurale a été lancé la semaine dernière à Bamako. Financé par la Facilité Énergie de l’Union Européenne 2011, ce programme, intitulé « Aide à la formation initiale et continue aux opérateurs et acteurs de l’électrification rurale en Afrique de l’Ouest », doit permettre la formation d’un personnel qualifié, condition indispensable pour assurer l’électrification des zones rurales.

EDF a établi un partenariat avec 2iE (l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de  l’Environnement- Burkina Faso), le FDE (Fonds de Développement de l’électrification au Burkina Faso) et l’AMADER, l’Agence Malienne pour le Développement de l’Énergie Domestique et l’électrification Rurale, pour déployer le programme à travers le Burkina Faso et le Mali.

Les pays d’Afrique de l’Ouest ont en effet un besoin crucial d’une main-d’œuvre qualifiée pour développer et entretenir les projets d’électrification rurale qui se mettent en place dans la plupart d’entre eux. Alors que viennent d’être lancés dans cette région du monde des objectifs ambitieux d’accès à l’énergie visant à porter le taux moyen d’électrification rurale à 60% d’ici 2015, aucune politique globale de formation n’a encore été développée à la hauteur de ces programmes. Or il ne peut y avoir de projets durables d’électrification rurale sans personnel qualifié.
Ce programme aura donc pour vocation d’identifier, avec les acteurs locaux, les besoins de formation et de proposer une offre de formation adaptée, mais également de définir progressivement un catalogue de formations labellisées pour toute la palette des métiers concernés : techniques, commerciaux, management…

Christine Heuraux, Directrice du Département “Appui à la Formation” de la Direction Développement International d’EDF a souligné que pour s’attaquer efficacement à la complexité du défi de l’électrification rurale, une alliance forte est nécessaire entre petites et grandes organisations, le secteur public et privé, le Nord et le Sud.

Prévu pour une durée de 3 ans, il bénéficie d’un budget de 875 000 euros et est lancé dans deux pays pilotes, le Mali et le Burkina Faso, avec la vocation de s’étendre à l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest.

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Il y a 1 commentaire

  1. Minoungou abdoul aziz |

    Tr?s bonne initiative de la part de l’EDF.je suis un ?tudiant en Maitrise de physique pure ? l’universit? de Ouagadougou j’aimerais apporter ma contribution ? ce projet. e-mail:[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre