CONTE A OUBRI : LES PREMIERS PAS D’UN NOUVEAU FESTIVAL

482 3

A Ziniaré, à quelques encablures de la capitale Ouagadougou, une association vient de poser la première pierre d’une manifestation qui, l’on espère tous, sera dans quelques années une des vitrines du Burkina Faso hors de nos frontières.

Un conteur en pleine prestation.
Un conteur en pleine prestation.

Débuté le jeudi 27 octobre dernier, le festival “Conte à Oubri” a refermé ses portes ce samedi 29 octobre dans la commune de Ziniaré. Cette manifestation est un festival des arts du récit qui vient de poser ses premiers jalons dans l’univers des festivals qui magnifient les arts de l’oralité. Fruit de réflexion des membres de l’association VEENEM, ce nouveau cadre vise la promotion des différentes facettes de l’oralité. Selon sa directrice, Pascaline OUEDRAOGO, ce festival est aussi un tremplin qui peut permettre à la commune de Ziniaré et à la province de l’Oubritenga, toute entière, de magnifier, chaque année, les contes et, à travers cet art multiséculaire, l’ensemble de la culture burkinabè.

A l’ouverture de cette première édition, les conteurs ne se sont pas fait prier pour montrer, tout leur savoir-faire dans le maniement des langues nationales et les histoires laissées par nos ancêtres. Aux côtés de Wilfried OUEDRAOGO qui a relaté au public l’origine supposée des contes,  les autres artistes en l’occurrence, Noufou BADOU, Yacouba BELEMOU dit Hopamin et Oliva OUEDRAOGO, pour ne citer que ceux-là, ont rivalisé de talent pour égayer toute l’assistance.

Reconnu comme essentiel dans nos cultures pour son rôle prépondérant, le conte a été longtemps utilisé dans l’éducation des jeunes générations. Cette initiative de l’association VEENEM vient nous aussi rappeler l’urgence dans laquelle nous sommes quant la mise en place d’initiatives pour la sauvegarde de ce pan de notre culture.

Même si l’ensemble des invités d’honneur, c’est-à-dire le Ministre en charge de la culture, le parrain (Paul Taryam ILBOUDO), le Gouverneur et le Maire se sont faits représenter, nous osons croire que cette initiative de l’association VEENEM ne fera pas l’effet d’un feu follet, mais un gigantesque phare qui permettra à l’ensemble du patrimoine immatériel en hibernation dans la région de se faire une autre jeunesse.

Rialé

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Il y a 3 commentaires

  1. ou?draogo Pascaline |

    En ma qualit? de promotrice du festival conte ? oubri je vous remercie pour cet article que vous avez bien voulus consacrer ? notre ?v?nement .je profite de l’occasion pour vous informer que la prochaine ?dition est pr?vu du 24 au 27 octobre 2012. merci et bonne continuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre