Journées des communautés: la jeunesse appelée à contribuer à l’intégration

96 0

 

Le Ministre délégué, chargé de la Coopération Régionale, Vincent Zakané, le 28 octobre à la Maison du Peuple. Photo Burkina24

Ce vendredi 28 octobre,  se sont ouvertes les Journées des communautés, célébrées dans notre pays depuis maintenant une décennie. Cette 11ème édition a choisi de placer la jeunesse et l’intégration régionale au centre des manifestations et des réflexions.

En 1998, le gouvernement burkinabè instituait les Journées des communautés dans la perspective de promouvoir la solidarité et le brassage culturel entre différentes communautés, étrangères et nationales vivant au Burkina. En une décennie de célébration, ces journées sont en passe de devenir un moment important dans les efforts des autorités burkinabè en faveur de l’intégration. Pour le ministre délégué à la coopération, Vincent ZAKANE, le Burkina Faso s’est engagé par choix politique pour l’intégration et l’organisation des Journées des communautés, cet engagement qui constitue « un formidable outil de promotion de l’intégration régionale ».

Pour cette 11ème édition des Journées des communautés, les autorités en charge de l’intégration et de la coordination des communautés vivant au Burkina ont choisi de mettre la jeunesse au centre des célébrations et de la réflexion, placées sous le thème : « La jeunesse face aux défis de l’intégration africaine ». En toile de fond d’un tel thème, il s’agit de se pencher sur la question de la part contributive de la jeunesse aux efforts d’intégration. Une réflexion à mener dans le cadre d’une table ronde dans la gamme d’activités prévues.  « Certes, l’impulsion de l’intégration régionale relève d’abord de la responsabilité des Etats et des pouvoirs publics. Toutefois, elle est aussi de la responsabilité des citoyens et particulièrement des jeunes », a rappelé le ministre délégué chargé de la coopération régionale. Le parrain de cette édition, le ministre Achille Tapasoba, en charge de la jeunesse, a pour sa part salué l’actualité de ce thème, avant de lancer un appel aux associations de jeunesse pour qu’elles s’approprient les différents textes de la CEDEAO. Cela afin de faciliter la contribution de la jeunesse à relever les défis actuels de l’intégration régionale, car, ajoute-il, le chemin qui mène à l’intégration est jonché de difficultés, mais des décisions politiques importantes ont déjà permis des avancées significatives.

 

Le ministre de le Jeunesse, Achille Tapsoba, recevant symboliquement un carnet de voyage CEDEAO, des mains du Ministre des Affaires Etrangères, Djibril Bassolé. Photo Burkina24

En marge de la cérémonie officielle d’ouverture, le Ministre des Affaires Etrangères a procédé au lancement de l’Opération Carnet de Voyage CEDEAO, document qui participe de la réalisation de la libre circulation des personnes au sein de la Communauté. Plus d’une soixantaine de communautés étrangères vivent dans la capitale burkinabè, et le bien fondé d’une initiative comme celle des journées des communautés  se perçoit aisément dans un pays qui veut conserver ses valeurs traditionnelles d’accueil et d’hospitalité et cultiver la paix.

 

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre